Société : 90% des véhicules importés sont dangereux pour la santé en Afrique. Lisez-les effets

Le Centre pour la science et l’environnement (CSE), une ONG affirme que 90% des véhicules importés en Afrique sont vieux et dangereux pour la santé publique.

Mme Priyanka Chandola, gestionnaire de programme, Programme Air pur et mobilité durable du CST, a révélé cette information après une étude sur les véhicules d’occasion publiée dans un communiqué à Abuja- Nigeria mardi.

Elle a déclaré qu’il était urgent d’intervenir à l’échelle mondiale pour mettre un terme au déversement non réglementé de véhicules usagés en Afrique afin de réduire les risques sanitaires et climatiques.

Elle a déclaré que le plan d’action consistait à appliquer des mesures strictes pour empêcher les véhicules en fin de vie, dangereux, endommagés et rappelés d’entrer sur le marché.

«Environ 85% des véhicules en Éthiopie, 80% au Kenya et 90% au Nigeria sont des véhicules d’occasion, alors que le taux de possession de véhicules en Afrique est inférieur à la moyenne mondiale, le taux de croissance a augmenté. »

« La communauté mondiale qui a, à maintes reprises, exprimé sa profonde préoccupation face à la détérioration de la qualité de l’air dans le monde du sud, ne peut plus se détourner de ce problème du dumping ».

« Si cela continue sans contrôle, sans que les pays exportateurs se partagent la responsabilité de résoudre ce problème, les pays les plus pauvres ne pourront pas atteindre leurs objectifs en matière d’air pur et d’atténuation du climat », a-t-elle dit.

Afrikmag

Share Button
Bookmarquez le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *