Assainissement : Soriba Sorel camouflé derrière le PM

pmmLe Premier ministre Mohamed Said Fofana a reçu lundi 30 juin, les élus locaux de la capitale. L’insalubrité grandissante et les manifestations à cause des ordures étaient à l’ordre du jour. Après environs quatre heures de discussions aucune décision importante n’a été prise.

Depuis la tombée des premières pluies sur Conakry l’on assiste à une recrudescence de manifestation de tout genre. Mais les plus récurrentes sont celles liées à l’insalubrité. Comment mettre fin à cette situation, voilà le motif de cette rencontre entre élus locaux, le Premier ministre, le ministre de la sécurité, ceux des travaux publics et de la justice ainsi que le gouverneur de la ville de Conakry. Une opportunité qui a permit aux participants de rentrer dans les détails de la problématique de l’assainissement qui tarde toujours à trouver des solutions adéquates, malgré les campagnes lancées ça et là par Sorel et d’autres membres du gouvernement. Le gouverneur de la ville de Conakry lui semble submergé par la production sans cesse de déchets par les populations et leurs manifestations contre les inondations causées par le manque de curage des caniveaux. « Le problème d’assainissement à Conakry est devenu un problème de société qu’on le dise ou non. Malgré qu’on n’ait pas les statistiques réelles de la population, Conakry produit deux mille tonnes d’ordures par jour. Au tant on dégage, au tant on déverse. Mais moi je pense que le civisme doit nous aider à devenir comme les autres pays » ce lamente Soriba Sorel Camara.

Après avoir écouté les élus locaux, le Premier ministre Mohamed Said Fofana a renvoyé ces responsables à la base pour une concertation plus sérieuse afin de fournir des propositions concrètes devant permettre de débarrasser Conakry des ordures. « Je compte me rencontrer avec les élus locaux très prochainement pour élaborer un budget programme. C’est-à dire des budgets dans lesquels on va inscrire les objectifs à atteindre commune par commune après une évaluation des problèmes réels qui vont décliner sur tous les aspects liés à l’assainissement »

Pour ceux qui jettent les ordures sur la route pour manifester contre quoi que ce soit, le Premier ministre en appelle à la prise de conscience. « C’est qu’il faut reconnaitre aujourd’hui, il y’a nécessité de prise de conscience collective. Ce qui se passe à Conakry est extrêmement difficile à expliquer, des citoyens prennent des ordures de leurs maisons pour jeter dans la rue pour protester contre le manque d’électricité, c’est inédit. Nulle part dans le monde on ne voit çà. Je prie les gens de réfléchir avant de faire de tels actes » renchérit Mohamed Said Fofana

« Jeter les ordures dans la rue c’est faire la guerre contre soi-même et ceux qui se hasarderaient désormais à le faire seront punis » a ajouté Mohamed Said Fofana .Et pour les budgets d’assainissement, ils seront bâtis selon les besoins des communes avec un compte-rendu fidèle et régulier de la gestion de ces fonds.
AT

Share Button
Bookmarquez le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *