« Pour qu’une agriculture prospère, il faut obligatoirement une Banque Agricole » dixit le DG de EKAP-Guinée

Pour qu’une agriculture prospère, il faut  obligatoirement une Banque Agricole. C’est au cours du lancement officiel de la presse Agricole et Rurale de Guinée (UPARGUI) tenue à Conakry le 26 octobre 2018 que le directeur général  de la société EKAP-Guinée, M. Kaba Ousmane s’est exprimé.

Ont pris part au lancement : le directeur général de l’agriculture, le directeur général de L’AGEPIE, M. Iboun Conté, Le directeur  général de la Radio Rural de Guinée, le président de ladite Association, M. Sekou Soumah et d’autres personnes.

Dans ses explications, le directeur général  de la société EKAP-Guinée M. Kaba Ousmane  a  précisé ceci : «  C’est un sentiment de joie de prendre part au lancement officiel  de cette structure, qui est un  groupe de presse  qui s’intéresse également à la vie réel de la Nation, liée au monde rural. Ma présence aujourd’hui au lancement de cette structure, c’est parce que, c’est quelques choses qui s’intéressent au monde Agriculture, et moi je suis avec ce monde milieu. Donc il était très important pour moi de venir assister à cet événement.

Aujourd’hui ma vocation principale, c’est comment développer ce secteur qui me parait aujourd’hui,  un secteur très important parce que l’agriculture reste aujourd’hui la pierre angulaire du développement d’une Nation pourquoi  pas d’un pays, et même d’une localité.  La société  EKAP-Guinée ‘’entreprise Kaba et prestation’’, s’occupe uniquement de l’agriculture, et nous devrons   savoir aujourd’hui que on n’a plus de main d’ouvre en Guinée, les jeunes ont déserté dans les villages,  il y a l’exode rural un peu partout à Conakry ainsi  qu’à l’intérieur du pays, et les personnes qui sont dans ses différentes contrés de notre village c’est-à-dire, les vieux n’ont aucune force à s’intéresser à l’agriculture, c’est pourquoi moi je me suis intéresser à faire la mécanisation, aider les villageois en voyant les tracteurs pour leur permettre d’améliorer leur condition de vie de travail en faisant l’agriculture, malgré qu’on loue ses tracteurs à un prix raisonnable, sa leur permettre de travailler la terre, et donner un bon rendement.

La production de ses tracteurs ferra à ses paysans, une durée d’une année. Un paysan qui cultive 3 à 5 hectares par an, et qu’il a 10 tonnes par hectares, il n’aura plus besoin de qu’émender. Donc  faire l’agriculture,  c’est  faire en sorte que vous changez votre vie mais aussi changé la vie des autres personnes.

Je félicite le président de la République pour tout son effort qu’il en train de mener aujourd’hui, pour aider les paysans en les envoyant les engrais, pour leur permettre de bien semer et récolter vraiment  parce qu’aujourd’hui les engrais qui viennent chez nous sont vendu à 270 jusqu’à 300 milles FG, et de nos jours,  l’Etat prend, et vendre aux paysans à un prix raisonnable à un montant de 135 milles FG. Donc, vraiment c’est salutaire de la part de l’Etat guinéen en aidant les paysans du pays.

L’Etat ne peut pas faire tout, il faut créer une Banque Agricole pour accompagner les jeunes dans leurs projets, et pour qu’une agriculture prospère, il faut obligatoirement une Banque Agricole », conclu-t-il le DG

Aboubacar Sylla pour Africavison7.com

Share Button
Bookmarquez le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *