L’UFDG tangue-t-elle dangereusement ? Après Yarie Biriki, un autre militant dénonce les dérives népotistes de Cellou Dalein

tttMamadou Barry, analyste financier, membre de la cellule de communication de l’UFDG, est sorti de ses gonds pour dénoncer la gestion opaque du principal parti d’opposition. Après donc Yarie Biriqui, il y a quelques jours, voici un autre de l’UFDG qui dit des choses pas très jolies de Cellou Dalein Diallo. Lisez.

De la même manière que nous disons tous les jours à Alpha CONDE que nous avons la Guinée en partage et qu’il ne peut pas faire ce qu’il veut avec ses amis en clan au détriment des autres composantes de la nation, de cette même manière nous allons dire à Cellou Dalein DIALLO que nous avons l’UFDG en partage et qu’il ne peut pas faire ce qu’il veut avec un petit groupe au détriment des valeurs du parti !

Il a été dit et écrit que l’UFDG, désormais foule au sol toutes les valeurs qui ont fait sa force et soutiennent la conviction et la détermination de ses militants à la base.

Il est malheureusement à constater que les vieux démons sont certes au niveau du pouvoir et compromettent la stabilité du pays, mais aussi et surtout au sein de l’UFDG à travers une gestion au quotidien du parti qui montre que seuls les amis (es), proches, copains et autres collègues de l’administration ou syndicat de dignitaires Anciens fumeurs de PUP qui ont droit de citer dans ce parti de l’opposition qui jadis avait des valeurs de travail, de mérite, de culture démocratique, de respect, de responsabilité et de force de conviction.

En fin 2002, BA Mamadou est venu rejoindre l’UFDG avec une équipe pour contribuer à la construction d’une Guinée qui rassemble le plus large que possible sur l’ensemble du territoire national et au-delà du pays. Dans cette perspective, un travail a été fait pour mettre toutes les chances du côté de l’UFDG pour en faire le premier parti politique du pays. A cette époque, bon nombre de ceux et celles qui gèrent le parti aujourd’hui étaient, comme d’éternels opportunistes, du côté du PUP et du pouvoir.
En 2007, BA Mamadou a cédé son fauteuil à Cellou Dalein qui est venu avec ses amis à travers des individus et un comité de soutien. Il était alors question de mettre ses amis aux différents postes de responsabilité et avoir son groupe de pression qui porte le nom de comité de soutien. Il faut souligner que Cellou Dalein avait trois
choix :

1. Créer un nouveau parti et en prendre la tête ;

2. Mettre la main sur le PUP et en faire une machine en héritage de
Lansana Conté ;

3. Adhérer à l’UPR et en prendre la direction.

Il reste entendu que l’UFDG sous la direction de BA Mamadou était la seule formation politique qui avait le potentiel de mettre une machine en place en vue d’assurer une alternance certaine dans ce pays à terme.

Cellou Dalein est arrivé avec ses amis et proches avec un mépris total pour ceux et celles qu’il a trouvé et qui ont mis les bases pour la construction de cette formation politique qui est l’UFDG de nos jours. L’installation de ces amis a plombé tout le fonctionnement du parti en général et les structures en particulier. Ces amis ont pris place à ses côtés au mépris des textes du parti :

– Mamadou Kenda DIALLO, trésorier du Président est devenu trésorier du parti alors qu’il ne rend compte qu’à Cellou Dalein ;

– Mamadou Aliou CONDE, secrétaire général du Président est devenu S/G du parti sans aucune administration en place au sein du parti;

– Mamadou Bano SOW, administrateur du bureau du Président est devenu intendant du parti, Secrétaire National Adjoint à l’Implantation et à l’Organisation et Président du Comité de Soutien de Cellou Dalein.

– Abdoulaye Djouma DIALLO, Secrétaire National en charges des Affaires Électorales et qui a manqué de faire ses preuves à la mise en place d’une machine électorale efficace au sein de l’UFDG en 2010, en 2013 et certainement en 2015.

Voilà les hommes à tout faire de l’UFDG et la gestion du parti se résume à ces personnes dont l’intention n’est rien d’autre que de mettre dehors, toutes les personnes qui ont mis les bases et le fondement d’une formation politique crédible.

Avant la Présidentielle de 2010 et du temps du CNDD, on les a vu déjà à cette époque, mettre les mains et les pieds pour occuper tous les compartiments du parti. On se souviendra de El Hadj Abdoulaye Diouma DIALLO qui a joué un rôle de premier plan dans la Commission Ad Hoc qui a permis à Dadis de changer l’ordre des élections pour se porter candidat à la Présidentielle, alors que tout le monde voulait les législatives avant. Au moment de la Présidentielle de 2010, le parti, pardon, ces proches de Cellou Dalein ont fait face aux défis sans jamais être à la hauteur des attentes. C’est à cette époque que Alhassane CONDE a commencé ses inepties en face de El Hadj Diouma en disant que si Cellou Dalein voulait la bagarre, il ferait mieux d’aller en Somalie sans jamais avoir une quelconque riposte de la part du représentant de l’UFDG.

A 44% après le premier tour, le reste des fumeurs de PUP a débarqué de partout pour encore saisir cette opportunité de revenir aux affaires.

Après la Présidentielle, il était question de tirer les leçons. Mais très vite on se rend compte que ce sont ceux qui ont conduit à la catastrophe qui se mettent à tirer les leçons. Les mêmes causes entraînant toujours les mêmes effets, ce qui est arrivé à la Présidentielle arrive aux législatives.

A la restructuration de la CENI, si personne ne conteste les liens de famille entre Cellou Dalein et et Hadja Biya DIALLO, il faut tout aussi reconnaître l’amitié depuis le plus jeune âge entre Cellou Dalein et Pathé DIENG qui a été reconduit dans la nouvelle CENI au compte de l’UFDG sans jamais faire partie de cette formation, mais au PUP. Pathé DIENG, Directeur des Opérations dans l’ancienne CENI. C’est à ce poste que l’UFDG a subi le vol de PV et l’annulation de votes de Ratoma, le vol d’ordinateurs, l’incendie de l’entrepôt au camp Samory et les magouilles de Loucény et du Général SANGARE au second tour avec le délai de plus de 4 mois pour organiser le second tour et le non règlement du cas des déplacés de Siguiri, de Kouroussa et d’ailleurs pour cause de mensonge d’eau « empoisonnée » c’est en tant que Commissaires de l’UFDG à la CENI que nous avons connu, vécu et subi tous ces manquement à la CENI lors des dernières législatives. Tout ceci s’est passé au nom de l’amitié et la famille entre des personnes au détriment du parti.

Après la Présidentielle, on a suivi le cas de Hadja Biya à la CENI lors de la restructuration de cette institution en charge des élections, alors que Aliou CONDE voulait ce poste. Ce fût la fin du monde pour Aliou CONDE. Cette frustration des uns et des autres qui ont vu leurs espoirs déçus lors de la Présidentielle a contribué à un positionnement d’éligibilité sur la liste nationale des purs et durs
proches de Cellou Dalein. C’est ainsi qu’on se retrouve sur les 23, à pas plus de 3 personnes proches de BA Mamadou et pas plus de 3 proches de BAH Oury et jetant à la poubelle, le Secrétaire Général de la jeunesse et la Présidente des Femmes, tous deux proches de BA Mamadou.

Au niveau des Candidats à l’uninominale, les proches de Cellou Dalein en général et le Comité de Soutien en particulier ont tout simplement été imposés dans les circonscriptions à commencer par Labé et Koubia. A Koundara, il a été question de mettre à la touche Alimou Koundara DIALLO au profit d’une proche de Cellou Dalein et ancienne du PUP.

A Gaoual, il a été question de mettre Ousmane Gaoual DIALLO à la touche au profit de Talibé DIALLO, plus proche de Jean Marie DORE que de Cellou Dalein, mais la fibre PUP a voulu passer avant toute autre considération. A Dinguiraye, il a aussi été question de mettre à la touche Dr. Fodé MAREGA au profit de Alpha Ousmane Koumbis DIALLO, un autre proche et amis de Cellou Dalein dans l’administration et au PUP.

Après les législatives et dans la gestion du Bureau de l’Assemblée Nationale, les guerres de positionnement ont repris de plus belles.

Il faut dire déjà que dans le jeu des lobbies, Mamadou Bano SOW avait été évincé de la bonne position sur la liste nationale. Il fallait donc lui trouver quelque chose. On verra cela un peu plus loin.

Pour le bureau de l’Assemblée, il y avait combat entre les postes de Président du groupe Parlementaire, celui de la troisième Vice-Présidence, celui de l’Union Africaine et celui de la CEDEAO.

Fodé Oussou et Madame TOFANY en tant que Vices de l’UFDG se devaient d’avoir des postes. El Hadj Diouma a eu la Vice-Présidence. Aliou CONDE, simple député devait forcément avoir quelque chose en tant que proche de Cellou Dalein. Pour le consoler, on lui donne la représentation à l’UA. Le grand perdant des proches de Cellou Dalein était tout naturellement Mamadou Bano SOW. Il fallait donc lui trouver coûte que coûte quelque chose et le plus vite sur possible.

Nous voilà maintenant juste au moment où il est prévu une rencontre à Dakar pour justement parler EXCLUSIVEMENT du mode de gestion de l’UFDG entre Cellou Dalein, BAH Oury et les médiateurs, qu’un Décret tombe, nommant le dernier des AMIS non casé, Vice Président en charge des Affaires Politiques, au nom de la vacance du poste, les statuts du parti et la nécessité de service. Je m’inscris en faut !

En ce qui concerne la vacance de poste, il faut se rappeler que ce poste est vacant depuis 2011 et rien n’a été fait depuis cette date pour combler ce vide. Cela est valable pour le poste de l’Honorable Yaya KEITA aussi qui était en charge des Affaires Économiques et du Développement. En Novembre 2012, j’ai proposé un Congrès EXTRAORDINAIRE. Pour, entre autres, règler ce problème de vacances de poste au sommet du parti. La question qui se pose, c’est pour maintenant à quelques mois du congrès ?
Pour ce qui est des statuts, les Vice-Président, sont installés par et uniquement par Congrès qui est prévu pour cette année 2014 et non par Décret quel que soit l’urgence d’une situation.

Pour la nécessité de service, personne ne voit aujourd’hui cette nécessité parce qu’il y a des Vices-Présidents, un Conseil Politique et un Bureau Exécutif pour assurer la coordination des actions et des Bureaux Fédéraux pour assurer le service au quotidien à la base dans la gestion des activités politiques du parti.

S’agissant de la légitimité, il faut savoir que Mamadou Bano SOW est simplement l’adjoint du Secrétaire National en charge de l’implantation et de l’organisation. Le titulaire du poste est BAH Salim, un inconditionnel de BA Mamadou qui a été mis à la touche depuis longtemps et qui n’a même pas été proposé sur la liste nationale de l’UFDG, alors qu’il, a été et continue à être le maître
d’œuvre du projet de BA Mamadou pour l’installation des structures à la base.

Mamadou Bano SOW n’est donc pas titulaire du poste, il n’est pas membre du Conseil Politique. Il est juste l’ami et le proche de Cellou Dalein comme tous les autres qui ont des postes à l’UFDG. Il fallait lui trouver quelque chose après l’avoir sorti accidentellement de la liste nationale lors des législatives. Bano est en plus de l’intendance du parti, le seul à s’occuper de tout dans le parti et il est finalement le Président du Comité de soutien de Cellou Dalein. Il avait été question, dans la restructuration de ce Comité de changer de Président et de mettre Mamoudou Maze DIALLO, un homme de la culture, proche de Siradio DIALLO et de Dr. Saliou Bella DIALLO. Mais l’amitié entre Cellou Dalein et Bano SOW était plus forte que la volonté et le choix des militants.

Maintenant que Cellou Dalein s’occupe de placer ses proches, amis, promotionnaires et anciens collègues et membres fumeurs de PUP, il charge Bano de mettre les membres du Comité de soutien et d’autres amis et proches dans les structures à la base pour CHASSER DEFINITIVEMMENT tous les autre des structures sinon du parti même.

L’astuce est de mettre Bano SOW Vice-Président par Intérim, franchement, de qui se moque-t-on ? On connaît l’intérim. On dit qu’injustice n’y a rien de plus PERMANENT en Guinée que le TEMPORAIRE.

Une annonce a même été faite à l’Assemblée Générale de l’UFDG ce Samedi par l’Honorable Dian Baïlo DIALLO, Député Uninominal de Télimélé, je cite : « Bano SOW a été nommé Vice-Président et la confirmation ne sera qu’une formalité lors du Congrès ! » Alors, l’idée est de le mettre là pour mieux l’installer le moment venu lors du congrès comme une lettre à la poste.

A ce rythme, il va falloir s’attendre à voir bientôt à la place de l’Honorable Yaya KEITA, El Hadj Chérif BAH, ancien Gouverneur de la Banque Centrale de la République de Guinée, ami et proche de Cellou Dalein qui a des intentions pour la Mairie de Ratoma, comme Vice-Président en charge des Affaires Économiques et du Développement.

Lui aussi par Intérim pour être confirmer lors du pseudo Congrès que les « propriétaires » de l’UFDG ont l’intention d’organiser en catimini. Une fois à ce poste, le positionnement pour la Mairie de Ratoma sera juste une question de formalité administrative.

Non, Non, Non et Non, les défis de 2015 sont trop importants pour l’avenir de ce pays pour que l’UFDG qui est la seule force politique qui pourrait assurer l’alternance, soit gérée exactement comme Alpha CONDE le fait avec le pays et le RPG! Mettre ses amis et proches dans le plus grand MÉPRIS des autres, ceux et celles-là mêmes qui sont à la base du succès et de la réussite qu’ils ont.

Comment voulez-vous que la rencontre de Dakar, ce Dimanche 15 Juin 2014 sorte de grands résultats et de grosses résolutions visant à profondément changer le mode de gestion de l’UFDG, lorsque nous avons des personnes, parce que proches de Cellou Dalein, estiment qu’ils sont les seuls à avoir tous les droits dans ce parti et que les autres qu’ils ont trouvé ne sont que des « faire » valoir ?

Il ne sera pas question d’accepter ce fait accompli au sein de l’UFDG. Je souhaite bonne chance à la rencontre de Dakar.

Mais chasse le naturel et il revient au galop ! L’habitude est une seconde nature !

La Guinée a besoin de changement, mais ce changement passera d’abord et avant tout par l’UFDG à l’interne avec le retour des valeurs qui lui sont propres et qui sont actuellement foulées au sol.

Mamadou BARRY, Analyste Financier mamadoubiro@yahoo.fr

Share Button
Bookmarquez le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *