La Mosquée Fayçal de Conakry risque de s’écrouler si les dispositions idoines ne sont pas prises

dodConstruite en 1984 et classée 4ème au monde à son inauguration, la Mosquée Fayçal de Conakry, qui fait la fierté de la communauté musulmane de la République de Guinée, est aujourd’hui dans un état alarmant. Malgré les multiples investissements sur le toit, il ne retient plus l’eau de pluies qui se répand dans la salle de prière.

La grande salle des prières, avec sa capacité d’accueil de 12.500 fidèles est, aujourd’hui, sans tapis à cause de l’eau qui coule à l’intérieur. Les tapis de prière sont enlevés en cette période de grandes pluies et rangés dans le magasin, les fidèles sont obligés de faire les prières sur le carreau sans natte jusqu’à la fin de la saison hivernale.

Le risque est grand à Fayçal. L’eau coule à partir des zones de dilatation et des points d’ancrage des lustres, et plusieurs cônes, marbres et lustres sont tombés, plongeant du coup la salle de prière dans l’obscurité. Des récipients servant à contenir l’eau sont placés çà et là dans la salle pour éviter qu’elle ne stagne sur le carreau.

Pour sauver cette Maison de Dieu, l’administrateur de Fayçal, Sory Oularé fonde l’espoir sur l’aide saoudienne, annoncée récemment par Ryad. Il demande aux autorités de doter cette Mosquée d’un statut, d’un règlement intérieur et d’un budget comme les autres entités publiques.

Plus loin, l’administrateur sollicite la construction dans l’enceinte d’un complexe scolaire et universitaire qui pourra générer des recettes pour la Mosquée.

SOS Mosquée Fayçal de Conakry.

AGP

Share Button
Bookmarquez le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *