Installation des PA sur l’axe Hamdalaye-Kagbelen : Le président Dansa Kourouma se prononce

Les PA en question? L’axe Hamdalaye-bambeto-Cosa-wanidara-SONFONIA et kagbelen.

Les problèmes:

Zone d’ingouvernabilité, où se déroule actes de violence urbaine, criminalités civiles et policières par absence légale de l’État et d’infrastructures publiques adéquates.

Causes:

⁃ Impunités et violations des droits humains;

⁃ absence de lotissement adéquat et des constructions anarchiques;

⁃ Manque de route et d’accès publics;

⁃ Rareté des écoles publiques, centres publics de soins, postes de police et de gendarmerie,

⁃ Absence criarde de lieux de loisirs pour les jeunes;

⁃ Diabolisation et victimisation de la zone par les politiques et fuite de responsabilité de l’État;

⁃ Tendance quasi plausible d’abandon de la jeunesse de la zone (Manque d’initiatives réelles d’accompagnement et d’insertion des jeunes): sauf des projets machiavéliques de manipulation politique et ethnique, instrumentalisation et victimisation;

⁃ Occupation anarchique et clandestine par des bandes de voyous qui tirent leur épingle du jeu politique en brigandages et vols,…

Solutions: restaurer l’autorité de l’État, promouvoir la justice, la sécurité et les droits humains.

* Projets d’infrastructures publiques indispensables à une vie civique apaisée et un épanouissement économique des jeunes et des femmes dans la zone.

* Zones de sécurité et de contrôle, et construction de postes de police et de gendarmerie.

* Justice pour toutes les victimes de violences dans la zone.

* Respect et promotion des droits humains.

* Projets de désenclavement de l’axe de la capitale: routes, maisons de jeunes, écoles publiques, centres de loisirs et espaces de jeux.

* Projets de formation et d’éducation civique des jeunes de l’axe: étude de base, formations ciblées, actions d’éducation ciblant les jeunes, réinsertion et accompagnement économique;

Pour conclure les PA sont des solutions palliatives et conjoncturelles qui cacheraient les vraies solutions.

Ces solutions énumérées sont structurelles et exigent de l’État la vérité, la justice et la construction d’infrastructures sociales et économiques durables pour les jeunes et toute la population.

Je regrette que l’attention soit focalisée sur les actes populistes et non les solutions aux vrais problèmes, qui sont pourtant connues et crèvent les yeux.

Pour sortir définitivement de ce cercle de feu, comme l’a dit un stratège chinois <<le roi pour éviter les affronts internes doit être juste avec les paysans, entre les soldats et les officiers et promouvoir des commis sur la base du mérite, récompenser les méritants et châtier les imposteurs. Il doit être aussi sage pour comprendre les causes des problèmes et de proposer des solutions justes. Dans ce cas il économise les armes et les expéditions onéreuses pour garantir la paix intérieure>>.  On ne fait pas la guerre à sa population, mais on fait régner l’ordre et la justice.

Depuis Frankfurt/Allemagne

Dr Dansa KOUROUMA.

Share Button
Bookmarquez le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *