Gambie : l’ex-président Yahya Jammeh accusé d’avoir volé des millions de dollars à l’Etat…Explications

cocoL’information a été donnée par un proche conseiller du nouveau président gambien Adama Barrow, qui a accusé dimanche l’ex-chef de l’État Yahya Jammeh d’avoir volé des millions de dollars au gouvernement, avant son départ en exil, samedi 21 janvier.

Avant de partir en exil, Yahya Jammeh a volé des millions de dollars de l’Etat, a accusé un conseiller de son successeur Adama Barrow, Mai Fatty, le jour même où une mission militaire se déployait pour «sécuriser» le territoire.

«Au moment où nous prenons en main le gouvernement, la Gambie est en détresse financière», a ainsi affirmé Mai Fatty, et «les caisses sont pratiquement vides». Selon lui, «en l’espace de deux semaines, 500 millions de dalasi ont été retirés» par Yahya Jammeh, soit près de 11 millions de dollars.

Dimanche soir, Adama Barrow a également accusé son prédécesseur de vol sur la radio sénégalaise RFM : « Selon les premières informations que nous avons reçues, il n’y a pas d’argent dans les coffres. C’est ce qu’on nous a dit, nous clarifierons la situation quand nous aurons pris nos fonctions ».

Hébergé par le Sénégal, à Dakar, depuis la mi-janvier, Adama Barrow souhaite rentrer «dès que possible», a encore confirmé dimanche Mai Fatty, son conseiller, lors d’une conférence de presse à Dakar. Mais «la sécurité en Gambie est encore fragile», a souligné celui-ci.

Dans une déclaration lue en son nom par Mai Fatty, Adama Barrow a souhaité «que les forces de la Micega (la Mission de la Cedeao en Gambie) restent en Gambie jusqu’à ce que la situation générale sur le plan de la sécurité y ait été globalement rétablie».

Selon un haut responsable sénégalais de la Micega, le chef de l’armée gambienne, Ousman Badjie, aurait déjà annoncé son ralliement au nouveau président.

Marcel Alain de Souza, haut responsable de la Cedeao, a cependant affirmé que le pouvoir «ne pourra pas rester ainsi vacant» trop longtemps: Adama Barrow devra prendre ses fonctions «le plus rapidement possible».

 

Afrikmag.com

Share Button
Bookmarquez le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *