Sélectionneur national : Mohamed Lamine Nabé, Ahmadou Tham Camara, Kanfori Lapé Bangoura, qui aurait arrangé qui à cause de quoi ?

kalDe fait, il faut être d’une mauvaise foi évidente, pour ne pas reconnaitre que notre football a tant souffert à cause de   certaines tracasseries liées  à l’attitude irresponsable  et mercantiliste de certains haut  décideurs de notre football.  Aujourd’hui, il n’est un secret pour personne de comprendre que le choix de M. Lapé  Bangoura pour diriger les destinés du football guinéen, a fait couler beaucoup d’encre et de salive au sein des mordus du sport roi.

Nombreux sont ceux qui émettent   un désespoir dans ce choix dans la mesure où le fameux  sélectionneur national a été incapable de faire qualifier notre équipe devant une petite  nation de football qu’est le Swaziland. Pourtant, Ils étaient nombreux à postuler pour ce poste. Mais finalement, on ne sait par quelle magie, le choix du comité de normalisation  a fini par tomber sur Lapé Bangoura. Un entraineur qui a d’ailleurs montré ses limites en  incarnant son manque d’expérience, son incompétence  et  son inefficacité dans l’exercice de cette noble responsabilité qui lui avait été confié  après la démission  du Français Luis Fernandez. L’espoir  tant souhaité par de milliers de fans du foot guinéen, a fini par accoucher un désespoir total en leur sein.

L’on se rappelle bien  du fameux contrat de Luis Fernandez qui touchait  un montant 50 mille Euro chaque mois, et qui n’avait finalement rien apporté dans le cadre  de l’harmonisation et la qualification du football de notre pays. Un coach qui n’a jamais accepté d’être à l’intérieur du pays pour pouvoir détecter les talents au sein de nos  clubs nationaux sensés  relever le défi  en matière du football en Guinée. L’ex président limogé  de la Féguifoot, Super V,   n’était-il pas accusé  par beaucoup d’observateurs de   faire  un arrangement à but lucratif avec  Luis ? D’où les raisons du  choix  de celui-ci comme entraineur national de Guinée. Un deuxième échec qui pourrait encore être le pire d’ailleurs pour l’avenir de notre football, c’est bien le fait  que le Comité de Normalisation  a été incapable d’imposer à Lapé Bangoura  de  pouvoir  impérativement gagner un match crucial  que le Syli national de Guinée   devrait livrer  avec le  Swaziland pour se qualifier à la prochaine Coupe d’Afrique ; prévue au Gabon en 2017.

Il est vrai que tous les meilleurs entraineurs  au monde se reconnaissent dans les situations difficiles et critiques. Mais très malheureusement, Lapé Bangoura, le nouveau coach du Syli de Guinée et son Comité  de normalisation  incompétent ont  voué l’espoir de toute une nation  à un échec  cuisant en étant incapables de battre  cette équipe de  Swaziland, l’une des  équipes de foot africain moins pertinente. Alors,  il serait  très sérieux de savoir  aujourd’hui, qu’entre Lapé Bangoura et le Comité de Normalisation qui aurait  arrangé qui et qui  a causé quoi  dans cette affaire de sélectionneur national de Guinée. Quoi qu’il en soit, selon une source digne de foi, le choix de Lapé  Bangoura n’est pas seulement fortuit.

A en croire aux mauvaises langues, il parait qu’il  serait retenu  à cause des espèces sonnantes et trébuchantes. ‘’Céder une partie de son salaire au bénéfice du fameux Comité de Normalisation du football guinéen’’, racontent-elles. Une pratique qui n’est pas cependant étrangère en Guinée. Car tout bon guinéen honnête peut  témoigner que la plupart de nos responsables choisis  afin de   relever un défi majeur,  serait une opportunité à saisir pour remplir leurs poches au détriment de l’intérêt général. C’est donc, un panel de défi qui est lancé   à Mohamed Lamine Nabé, président du  fameux Comité de Normalisation, Ahmadou Tham Camara, son vice-président et leur fameux entraineur national Lapé Bangoura. Un personnage, dit-on,  qui serait un spécialiste des arrangements à but lucratif de pouvoir prouver  que le choix porter sur sa personne n’est pas seulement  pour avoir de l’argent et s’enrichir  sur le dos du contribuable guinéen, mais bien  pour le bien être de notre football.

Affaire à suivre…

 

Source : le journal la Riposte (Guinée-Conakry)

Share Button
Bookmarquez le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *