Protection des enfants migrants : des acteurs étatiques et la société civile renforcent leurs capacités

Le représentant du ministre de l’Action Sociale, de la Protection Féminine et de l’Enfance (MASPEE), Akoi Guilavogui a présidé, mardi 31 octobre 2017 à Conakry, l’ouverture des travaux de l’atelier de formation sur la protection  des enfants à l’intention des acteurs étatiques et de la société civile.

C’est une organisation du l’organisme des Nations Unis chargé des migrations-OIM Guinée en partenariat avec l’Etat guinéen et l’UNICEF sous un financement du gouvernement Suédois.

L’objectif de cette formation est de permettre aux participants d’acquérir les connaissances pratiques sur la mobilité afin qu’ils puissent influencer positivement les décisions relatifs  à la protection des enfants migrants dans le contexte guinéen.

Durant les trois jours des travaux intenses, des spécialistes de l’OIM, de l’UNICEF et du MASPEE vont présenter la cadre législatif et pratique pour l’identification et l’assistance des enfants migrants. Aussi, des thèmes comme concept de migration  mixtes ; vulgarisation et droit de l’homme ; différence entre traite de personnes et trafic illicite de migrants ; différence entre traite et travail des enfants ; l’identification, évolution des besoins des familles dans l’intérêt supérieur des enfants ; outils de gestion des cas des enfants victimes de violence, abus, exploitation, etc.

A cette rencontre, un accent sera mis sur l’importance du travail en réseau afin de développer en synergie avec tous les acteurs des systèmes de protection et d’identification des solutions durables pour les enfants.

La fin des travaux est prévue ce jeudi 02 novembre 2017.

Touré Aboubacar 622552210

Share Button
Bookmarquez le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *