Guinée : Signature d’un protocole d’accord entre l’UPLG et l’UPF- Guinée

Dans le cadre de l’atteinte de leurs objectifs respectifs- promotion de la presse francophone, le perfectionnement des journalistes et leurs responsabilités ainsi que le développement de leurs entreprises, la Section Guinéenne de l’Union Internationale de la Presse Francophone (UPF-Guinée) et l’Union de la Presse Libre de Guinée (UPLG) ont procédé, lundi 04 juin 2018 à Conakry à la signature un protocole d’accord.

Le but de ce protocole d’accord est de mutualiser leurs efforts en vue de faire davantage des journalistes et médias guinéens, une corporation responsable et des entreprises de presse, fortes et prospères.

S’agissant l’engagement de l’UPF-Guinée, la section guinéenne à appuyer spécifiquement les entreprises de presse, membres de l’UPLG auprès des structures, institutions, départements ministériels en vue de l’obtention de certains avantages dont l’accès à la publicités de ces entités, l’affichage de leurs bannières, la diffusion/publication de leurs insertion, dans leurs colonnes ou sur leurs sites d’informations.

Pour l’UPLG, elle s’engage à faire adhérer, l’ensemble de ses membres à l’UPF-Guinée par le paiement des frais d’adhésion et d’une carte de membre individuelle et annuelle. L’adhésion dont le montant est de 150.000GNF payable, une seule fois pour toute, et le paiement individuel de carte annuelle de membre dont le montant est de 150.000GNF.

Aussi, l’UPLG autorise l’UPF-Guinée à prélever sur chaque marché obtenu par cette dernière au profit des organes membres de la première, 25% du montant dudit marché.

Il est à noter dans ce protocole, il est écrit qu’au cas où, l’UPLG décroche un marché, les entreprises de presse des membres de la section seront considérées comme bénéficiaires à part entière. La même règle de 25% sera aussi appliquée à l’endroit des organes de presse des membres de la section guinéenne.

Pour le retrait d’un membre de cet accord, il est dit que tout membre de l’UPLG qui quitte ses rangs est toujours considéré comme membre de la section guinéenne de l’UPF mais ne peut bénéficier des avantages liés à l’accord auquel il n’est plus signataire.

Concernant le règlement de différence, en cas de différence, les deux parties s’engagent à procéder à un règlement à l’amiable.

Cette rencontre s’est achevée par la signature dudit protocole d’accord qui engage les deux parties à respecter le contenu du présent accord.

Touré Mandémory 

Share Button
Bookmarquez le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *