Guinée : Fin des travaux du comité national de pilotage de l’éducation

Durant une semaine, les acteurs du système éducatif se sont mobilisés pour faire un diagnostic du fonctionnement de l’école guinéenne. Ces sessions de concertations ont été organisées d’abord au niveau préfectoral ensuite dans les régions administratives et enfin au niveau national ici à Conakry les 3 et 4 septembre 2018.

Ces travaux de concertations qui ont permis d’analyser les conclusions des sessions précédentes (préfectorale et régionale) ont abouti à plusieurs recommandations. Il s’agit entre autre : de l’octroi des kits pédagogiques et de manuels scolaires aux établissements ; du renforcement des capacités des enseignants dans la gestion des classes multigrades ; de faire une sélection judicieuse des enseignants du CP1; de reinstituer les bulletins de liaison entre l’école et les parents ; faire en sorte que la formation polyvalente dans les ENI soit possible; de la promotion des cantines scolaires ou encore de la multiplication des campagnes de sensibilisation des communautés sur le recrutement des enfants au CP1 .

La question liée à l´ouverture prochaine des classes a aussi été abordée. Quelques participants ont proposé la date du 03 octobre pour la reprise des cours. Une proposition qui a été retenue parmi les recommandations du présent atelier.

Il est toute fois important de préciser par rapport à cette date, qu’il s’agit bien d’une recommandation donc d’une proposition, un souhait. Cette proposition de date sera soumise à l’appréciation du conseil des ministres pour validation ou pas selon le Ministre de l’administration du territoire représentant du premier Ministre et président de la cérémonie. Toute réponse obtenue après le conseil des Ministres fera l’objet d’une déclaration officielle du ministère de l’éducation nationale et de l’alphabétisation.

Les acteurs du système éducatif se quittent ainsi avec l’espoir que les nombreuses recommandations issues de cette rencontre nationale de concertation permettront d’impulser une nouvelle dynamique dans le fonctionnement de l’appareil éducatif en Guinée et que l’impact ne se fera pas attendre sur le niveau des apprenants.

Share Button
Bookmarquez le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *