Gambie : Adama Barrow explique la véritable raison qui a contraint Yahya Jammeh à partir

derAprès avoir refusé de se soumettre au verdict des urnes qui le déclarait perdant face à Adama Barrow lors de la dernière présidentielle gambienne tenue le 1er décembre 2016, Yahya Jammeh a fini par revenir à de meilleurs sentiments le 21 janvier dernier dans la nuit.

Plusieurs médias occidentaux et africains avaient indiqué que Yahya Jammeh avait finalement décidé de quitter le pouvoir à l’issue d’une très longue médiation des chefs d’Etat Mauritanien et Guinéen. C’est d’ailleurs au terme de celle-ci qu’il s’était adressé à la nation gambienne pour dire « Je crois en l’importance du dialogue et en la capacité des Africains à résoudre eux mêmes les défis de la démocratie. C’est pourquoi j’ai décidé aujourd’hui de quitter la direction de cette grande nation »

Yahya Jammeh poursuivra son allocution en indiquant « préserver la vie de ses concitoyens » et qu’il refusait qu’une « seule goutte de sang soit versée ». « J’ai une immense gratitude pour tous les Gambiens qui m’ont soutenu pendant 22 ans pour construire une Gambie moderne » assurant que sa décision « n’a pas été dictée par quoi que ce soit d’autre que l’intérêt suprême du peuple gambien et de notre cher pays ». Et de conclure : « Je me soumets uniquement au jugement de Dieu le tout puissant. Je vous remercie tous et que dieu continue de bénir notre patrie. »

Mais pour le nouveau président Gambien ce n’est pas à l’issue de cette ultime médiation que Yahya Jammeh a décidé de quitter le pouvoir. Au micro de Mamoudou Ibra Kane de la Tfm, le tombeur du « roi de Kanilaï » a fait savoir que si Jammeh a accepté de partir ce n’est pas du fait de la médiation des présidents de la Guinée et de la Mauritanie, Alpha Condé et Mohamed Ould Abdel Aziz, mais parce que l’armée de la Cedeao était prête à le déloger.

Adama Barrow le nouveau président de la Gambie estime que si les forces de la « Mission de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest en Gambie » n’étaient pas entrées en action en Gambie, Yaya Jammeh n’allait jamais quitter le pouvoir.

Aux dernières nouvelles, Adama Barrow sera sur le sol gambien ce jeudi 26 janvier, précisément à 16 h (heure locale). L’information a été confirmée par Halifa Sallah. Le porte-parole de la coalition indique que tout est réuni pour permettre son retour, les conditions de sécurité – notamment – sont réglées. Le président gambien va rentrer en Gambie avec un vol spécial, entouré de ses proches et de ses conseillers.

A Banjul, l’annonce du retour d’Adama Barrow est accueillie avec une grande joie. Lorsqu’on le dit aux Gambiens croisés dans la rue, ils sont heureux, les sourires sont immenses : « Vous êtes sûr, vous êtes sûr qu’il rentre en Gambie ? », demande Lamine qui est jardinier. « C’est génial », conclut-il.

« C’est un soulagement » « Enfin, il arrive, c’est un soulagement. Notre nouvelle Gambie va commencer », commente Awa, une jeune femme.

Pour le général François Ndiaye, commandant de la force ouest-africaine, toutes les conditions de sécurité sont réunies pour assurer le retour du nouveau président.

 

Afrikmag

 

Share Button
Bookmarquez le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *