Société : Sanaba Kaba procède à la remise des matériels et équipement à cinq Centre d’autonomisation

doiCe vendredi  20 janvier 2017, à la Direction générale du centre  d’autonomisation et de promotion des jeunes filles et femmes, sise au jardin du 02 octobre, Madame la Ministre de l’Action Sociale de la Promotion Féminine et de l’Enfance (ASPFE), Sanaba Kaba, a procédé à la remise des matériels et équipements à cinq Centres  d’Autonomisation et de Promotion des Filles et Femmes (CAPF) en Guinée.

La cérémonie à connu la présence de plusieurs personnalité dont entre autres : Mamady Youla, premier ministre, chef du gouvernement, la délégation spéciale de la préfecture vde Kindia, Séraphine Wakana, coordinatrice du système des Nations unies.

Il s’agit des Centres  d’Autonomisation et de Promotion des Filles et Femmes (CAPF) de Kindia, de Dubréka, de Pita, de Télémélé et de Siguiri, qui ont bénéficié de ces dons, financés par le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) et (UNFPA), qui servira à l’autonomisation des jeunes filles et femmes de Guinée.

A cette occasion, Madame la Ministre de l’Action Sociale de la Promotion Féminine et de l’Enfance (ASPFE), a aussi fait la remise des kits de couverture aux 185 jeunes filles issues des milieux défavorisés de Kindia et de Dubréka.

Ces dons sont composés de kits de coiffure, de saponification, de couture, de teinture, d’art culinaire, de buanderie et des kits de couverture, pour une valeur de 1.248.068.600 francs guinéens.

Pour la coordinatrice du système des Nations unies à fait savoir en disant ceci : je me réjouis parmi vous ce matin, pour procéder à la remise officiel des équipements et matériels qui Vont contribuer au fonctionnement( des centres d’autonomisations et de promotions des femmes dans le cadres de l’appui du système des Nations au ministère de l’action Sociale, de la promotion et de l’enfance à travers l’UNFPA et le PNUD. «  Le rapport sur le développement humaine durable en Afrique 2016 montre qu’en moyenne, les pertes annuels au titre du PIB dues aux inégalités entre Hommes et Femmes ont représentes entre2010à2014, plus de  90 milliards de dollars, culminant à prés de 105 milliards en 2014 en Afrique subsaharienne. Un manque à gagner énorme que nos pays Africains ne peuvent accepter ».

tant que nous n’aurons pas remédié aux causes profondes des inégalités entre les filles et les garçons, notamment en donnant accès aux filles- sur un même pied d’égalité- à une éducation de qualité, le monde continuera de passer à coté des énormes opportunités de changement social et de croissance économique, et par conséquent du développement. A joute-elle.

Pour Mamady Youla, premier ministre, au bénéficiaire de cette formation en disant ceci : «

À partir de la fin de votre formation, votre lutte devra être désormais, la recherche des initiatives pour devenir des exemples à suivre dans un monde caractérisé par une compétition rude aux plan local et international ».

La cérémonie à prit fin  par la remise des satisfécits aux différentes participants.

Aboubacar Sylla pour      Africavision7.com

Share Button
Bookmarquez le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *