Société : L’INIDH fait un monitoring sur les lieux de privation de liberté dans les différents lieux…

L’Institution Nationale Indépendante des Droits Humains (INIDH) a organisé ce jeudi 27 septembre 2018 à Conakry la clôture de la deuxième session. A l’occasion, il était question de présenter un   nouveau monitoring des lieux de privation de liberté dans les différentes lieux de détention à Kindia ainsi que la vile de Conakry.

Dans sa communication, le président de l’Institution a fait savoir que les commissaires missionnaires de l’INIDH ont été empêchés d’accéder à la maison d’arrêt de Kindia par le procureur de la République près du tribunal de première instance de Kindia.

Plus loin, il dira que dans les carcérale, le nombre est de : 1.419 détenus pour les régions de l’intérieur,  à l’exception de la ville de Kindia, la maison centrale de la ville de Conakry a registre d’un nombre  détenus équivaut à 1.363. Les interventions des commissaires, ont permis la mise en liberté de huit (8) détenus dont il a été établi qu’ils étaient en détention arbitraire.

La maison centrale sur 8 ont été visitées, 74 unité de gendarmes et de police qui servent de garde à vue ont été  ont été visitées, 7 régisseurs, 3 infirmiers et au moins 24 ont été auditionné par les hommes de droits.

A rappeler, que cette session était basée sur les 7 régions administratives du pays ainsi que les 5 communs deux pays qui sont le fruit de la première session.

Aboubacar Sylla pour Africavison7.com

Share Button
Bookmarquez le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *