Sit-in en Guinée : Les F.S.G qualifient l’agissement des conseillers d’irrationnels

Malgré la décision des autorités communales de Kaloum interdisant l’organisation du Sit-in devant le siège de la Cour Constitutionnelle, les membres des Forces Sociales de Guinée (FSG) se sont retrouvés ce mercredi 19 septembre 2018 devant le siège de ladite Institution pour exprimer leur désaccord face à la tentative de destitution de Me Kèlèfa Sall, président de la Cour Constitutionnelle et aussi, réaffirmer leur adhésion aux fondements de la République.  

Selon les organisateurs, les agissements des conseillers de la Cour Constitutionnelle sont irrationnels, anticonstitutionnels et vont à l’encontre de la loi organique L/2011/006/CNT du 10 mars 2011 portant organisation et fonctionnement de la Cour Constitutionnelle.

Pour rappel, à travers une lettre réponse émise par les autorités communales de Kaloum le 17 septembre 2018 aux organisateurs dudit Sit-in, cette lettre argumente ceci : « Qu’en raison des travaux d’aménagement de la voirie urbaine qui sont en cours actuellement par les techniciens des Ministères en charge des Travaux Publics et de l’Aménagement du Territoire et les actions entreprises par les quartiers et secteurs dans le cadre des préparatifs de la célébration du 60ème anniversaire de l’indépendance nationale, une manifestions de telle envergure ne peut être autorisée dans la commune de Kaloum ».

Mais malgré cela, les membres des Forces Sociales de Guinée se sont mobilisés sur le lieu indiqué en présence des forces de l’ordre venu encadrer et sécurisé l’Institution. Les organisateurs se disent déterminer d’aller jusqu’au bout afin que la loi soit respecté en Guinée.

Touré Aboubacar

Share Button
Bookmarquez le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *