Guinée : Le chef des armes célèbre le 02 octobre 2018 avec les forces de défense et de sécurité

Une fête célébrée dans un angle de fraternité, solidarité mais surtout sous le signe du panafricanisme. C’est cet esprit patriotique qui a rejoint le peuple de Guinée au 28 septembre de Conakry et dans les autres régions du pays pour marquer la renaissance de la Guinée.

Après la place des martyrs pour le dépôt des fleurs à la mémoire de nos illustres combattants de l’indépendance, du cortège présidentiel s’est rendue au stade le 28 septembre où il a été célébré la grande cérémonie des festivités de l’an 60.

En présence de 11 chefs d’État africains, les diplomates accrédités en Guinée et les institutions du pays. Après le tour d’honneur du président de la République, le chef de l’armée, le procureur général, le chef de l’armée, le procureur général, le général de l’armée, le corps d’armée Namory Traoré, les activités culturelles ont débuté par des chansons de gloire et rythmes mélodieux de célèbres artistes guinéens comme Sékouba Kandja Kouyaté, Petit Kandja, Lama Sidibé et Djibril Soumah Koumi pour agrandir la valeur de ces incontournables artisans de soi. Une façon de ramener la conscience de la nouvelle génération à la page de cette belle histoire.

Une souveraineté assumée par les forces de sécurité. Draper dans cette guerre avec une guerre de l’Usine guiné par l’armée à la Guinée américaine. Symbolisent L’unicité d’une puissance pour la sauvegarde de la sécurité territoriale et de la protection des populations pays.

Les militaires et paramilitaires de forces de sécurité et de sécurité ont déjà réussi à affirmer leurs esprits de patriotisme grâce à la réforme du secteur de la sécurité et à la sécurité déclenchée par ceux-ci.

Share Button
Bookmarquez le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *