Pita : interpellation d’une femme pour abandon de son nouveau-né à un endroit inconnu

qqqLe Commissariat central de Police de la préfecture de Pita a procédé, samedi, 25 juin 2016, à l’interpellation d’une jeune veuve, accusée d’avoir fait disparaître son nouveau-né, conçu hors mariage.

Ce coup de filet de la police a réussi grâce à la collaboration des citoyens de la Commune Urbaine (CU) de Pita, qui ont dénoncé l’accusée.

L’interpellation de Kadjata Bah, la trentaine, fait suite à son refus d’indiquer le véritable endroit où elle a abandonné son enfant qu’elle a mis au monde, il y a seulement trois jours.

La disparition de l’enfant a été découverte quand la nourrice est rentrée chez elle sans le nouveau-né. Interrogée par sa famille, Kadjata Bah a déclaré avoir décidé de son propre gré, juste après l’accouchement, d’offrir son bébé à une femme dont elle a refusé de dévoiler l’identité.

Doutant de la moralité de la dame, le voisinage a tout de suite alerté le Commissariat central de police de Pita, qui a procédé immédiatement à l’interpellation de la femme suspecte.

De nombreux témoins parmi son voisinage ont déclaré à la police, que «l’accusée n’est pas à son premier acte. Elle était déjà suspectée d’avoir fait disparaître, dans les mêmes conditions, un premier enfant».

Il a été rapporté alors, que ce second enfant a été conçu hors mariage dans un contexte de situation de veuvage de la mère. C’est ce qui a poussé, dit-on, Kadjata Bah à faire disparaître son enfant, pour éviter de s’exposer à la risée de l’entourage.

Le Commissariat central de police de Pita a donc pris le dossier en charge, dans le but de faire toute la lumière sur cette affaire qui alimente actuellement la chronique dans la région.

AGP

Share Button
Bookmarquez le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *