Oumar Tounkara dédramatise sur les bisbilles au SLECG : « il n’y a pas de péril en la demeure »

Le fossé qui s’est creusé, ces derniers jours entre Aboubacar Soumah et un de ses adjoints, en l’occurrence Oumar Tounkara, semble s’approfondir peu à peu.

Cependant, chacun d’eux, refuse d’admettre cette mésentente, qui saute désormais à l’œil.

D’ailleurs, ce mercredi, 26 décembre 2018, Oumar Tounkara n’a pas pris part à l’assemblée générale du SLECG.

Une absence justifiée par le secrétaire général adjoint du SLECG, comme une façon pour lui, d’éviter des incidents, alors qu’il dit tout de même n’avoir aucun problème avec ses camarades.

«Je n’ai aucun problème avec les enseignants et avec le SLECG. Je suis membre du bureau. Donc, il n’y a pas péril en la demeure…», a-t-il mentionné.

A la question de savoir qu’en est-il des accusations de connivence avec le gouverneur de la Banque Centrale et certains cadres, dont on lui reprocherait, Oumar Tounkara, donne une toute autre explication.

«C’est des personnes indélicates, qui sont jalouses de ma réputation et de ma renommée au niveau des enseignants, qui sont en train de me salir, notamment “Roméo”. Je ne me reproche de rien, pour demander pardon», a-t-il lancé, en substance.

Il faut attendre les jours à venir, pour savoir ce qui va réellement se passer.

Mais déjà, des rumeurs sur une suspension du Secrétaire général adjoint du Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée, se sont répandues toute la journée, sans être confirmées.

 source:mosaiqueguinee.com

Share Button
(Visited 5 times, 1 visits today)
Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *