Lutte contre la torture et les VBG : un atelier d’information, de sensibilisation et de plaidoyer ouvert à Conakry

SAM_7813Le ministre d’Etat, ministre de la Justice  Garde des Sceaux, Me Cheick  SAKO a procédé lundi, 27 juin 2016 au lancement des travaux de l’atelier d’information, de sensibilisation et de plaidoyer avec un thème : « Lutte contre la torture et les violences basées sur le genre, c’est contribuer à la consolidation de la paix ».

Cet atelier organisé par le Haut Commissariat des Droits de l’Homme (HCDH) est financé par le Fonds de Consolidation de la Paix de Nations Unies, à travers le Projet d’appui à l’institutionnalisation de l’approche genre, de la prévention et protection contre les VBG au sein des FDS.

L’objectif est de responsabiliser les Officiers de Police Judiciaire (OPJ) sur leur rôle en matière de prise en compte du Genre dans les enquêtes portant sur les VBG en général et sur les violences sexuelles en particulier. Aussi, responsabiliser les OPJ et le personnel judiciaire (magistrats, greffiers) et personnel pénitentiaire sur la mise en œuvre de la Convention internationale contre la torture en Guinée.

Durant deux jours, des membres des forces de Défense et de Sécurité et de magistrats pencheront sur des thématiques comme la lutte contre la torture, les traitements cruels, inhumains et dégradants ; les violences à l’égard des filles et des femmes ; la problématique des violences basées sur le genre en général et des violences sexuelles en particulier en Guinée : état des lieux et actions urgences à mener etc.

S’agissant les résultats attendus, les OPJ sont outillés sur les techniques de prise en compte du genre dans les enquêtes portant sur les VBG ; les OPJ, le personnel judiciaire et pénitentiaire ont cerné davantage leur rôle en matière de la lutte contre la torture.

A précisé qu’à l’occasion de la célébration de la journée internationale de soutien aux victimes de torture le 26 juin 2016, le secrétaire général des Nations Unies a envoyé un message à l’ensemble des Etats pour  les engagés au respect de la convention contre la torture et traitements cruels, inhumains et dégradants.  Et, la Guinée depuis 1989 a ratifié la « Convention des Nations Unies »

Touré Aboubacar pour Africavision7.com

                    622 55 22 10

Share Button
Bookmarquez le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *