Afrique/Somalie : une troisième ville reprise par les Shebab

BHLa ville de Buqda au centre de la Somalie a été reprise ce dimanche par les islamistes shebab, moins d’un mois après avoir été conquise par les troupes de l’Union Africaine. 

Budqa est le centre économique de la région d’Hiran au centre de la Somalie. Alors qu’elle avait été conquise par les troupes de l’Union Africaine dans le pays, l’AMISOM( mission de l’Union Africaine en Somalie), les combattants islamistes shebab ont repris le contrôle de la localité dimanche après le retrait des forces panafricaines. Depuis vendredi, cette ville est la troisième reprise par les rebelles.

Vendredi, les shebab ont pris le contrôle de la localité d’El Saliidi, à 65 km au sud de Mogadiscio tandis que samedi, Kuntuwarey, également non loin de la capitale vers la côte avait été attaquée. Elle est maintenant sous le contrôle du groupe affilié à Al Qaïda.

Les attaques n’ont jamais cessé

Depuis l’expulsion des shebab de la capitale Mogadiscio en 2011, ses attaques contre des soldats de l’AMISOM n’ont jamais cessé. L’offensive lancée par l’armée du Kenya contre les rebelles mi-octobre 2011 avait fait reculer les forces rebelles. L’opération kényane intitulée Linda Nchi, « protéger le pays » en swahili était intervenue après la multiplication des attaques notamment à la grenade dans ce pays qui tire une grande partie de ses revenus du tourisme.

Lire sur le sujet : Somalie : une base militaire de l’Union Africaine attaquée au sud

Certains habitants locaux des villes de la région ont déclaré avoir été victimes de brutalité aussi bien par les shebab que par les soldats de l’AMISOM. Ils seraient nombreux à accueillir favorablement le retour des islamistes extrémistes. « Le problème est que le gouvernement ne peut pas garder le contrôle de la ville et il ne veut pas que les shebab la contrôle. Les troupes du gouvernement violent, volent et nous tuent. Les shebab punient aussi quiconque collabore avec le gouvernement », a indiqué le sage local Nur Ibrahim, cité par Reuters.

 

AFRIK

Share Button
Bookmarquez le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *