Guinée : ouverture de la deuxième conférence de l’Afrique de l’Ouest

Le représentant du chef du gouvernement guinéen, M. Rachid N’Diaye, ministre de la Communication a lancé ce mercredi 08 novembre à Conakry, les travaux de la deuxième conférence sous régionale sur les expériences en matière de promotion de l’abandon des mutilations génitales féminines/ Excisio, organisée par le Comité Interafricain de lutte contre les Pratiques Traditionnelles Néfastes en collaboration avec Vital Voices et la Guinée. 

L’objectif est de permettre les participants venus du Mali, de la Gambie, de la Sierra Léone, du Sénégal, de la Mauritanie et de la Guinée Bissau d’échanger sur des expériences autour de la thématique des violences basées sur le genre avec un accent particulier sur la pratique des mutilations génitales féminines surtout des mariages précoces qui fond de la Guinée le troisième pays où le taux est très élevé.

Il est à préciser que les excisions et mutilations génitales féminines (E/MGF) demeurent une forme courante de violence basée sur le genre. Aujourd’hui, environ 200 millions de filles et de femmes à travers le monde ont subi des E/MGF.

Et pendant les trois jours des travaux, les participants examineront les possibles de s’impliquer dans la réforme législative, des bonnes pratiques, des stratégies efficaces et la mise en œuvre de la loi dans le cadre d’une approche complète en vue de protéger et promouvoir les droits des femmes et des filles.

Touré Aboubacar

Share Button
Bookmarquez le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *