Interconnexion Guinée-Mali : la BAD octroie à la Guinée un montant de 406 millions d’euros

Le Ministère de la Coopération Internationale, l’Union Européen et la Banque Africaine de Développement (BAD), ont procédé ce mardi 18 septembre 2018 à Conakry à la signature des accords de conventions et financement des projets Coyah-Farmoreah et d’interconnexion Guinée-Mali. Le montant est de 406 millions d’euros.

C’était en présence de madame la ministre du Plan et de la Coopération Internationale, Mama Kanny, le représentant de l’UN, la Directrice général de la (BAD) etc. il est à préciser que l’objectif de ce projet est de doter la Guinée d’une route digne de non aussi, permettre à la Guinée d’avoir un courant stable.

Dans sa communication, le représentant de l’Union Européen a dit que c’est un grand plaisir pour moi de prendre part à cette signature entre la Guinée et la BAD qui est accompagné par l’Union Européen. « C’est en 2014 que cette cérémonie a été célébrée aux cours de la journée internationale de l’Union Européen. Notre contribution est de 6 million d’euros pour la réhabilitation de la route Coyah-   Farmoriah, et 25, 1 millions d’euros pour la partie d’interconnexion entre la Guinée et le Mali qui  rentre dans le financement de l’Union Européen.

Là où la route passe, c’est là-bas que le développement passe. L’Union Européenne est prête à soutenir la Guinée dans la commercialisation, dans le secteur  agricole et tant d’autres projets. La route qui sera construire, fera une bonne chose pour la Guinée ».

De son côté, le ministre d’Energie et de l’Hydraulique, Cheik Taliby Sylla a noté que le projet d’interconnexion Guinée-Mali, reste aujourd’hui un projet multi bailleurs. Donc, il y a plusieurs lots qui seront  financé par les différents bailleurs dont  la Banque Africaine de développement aussi l’UN,  qui reste le chef de fil pour le financement de cette ligne d’interconnexion.  L’interconnexion Guinée-Mali va connaitre d’abord la ville de N’Nzérékoré, Beyla, Kérouané, Kankan aussi  Fomi-Siguiri- et Sanankoroba à banankoro.

Si vous regardé la distance, cette interconnexion est un peu plus profitable à la République de Guinée et aux autres pays. L’idée est venue de l’électrification transfrontalière dans les meilleures discussions entre le président de la Guinée et celle de la cote d’ivoire. La ligne CLG va venir  jusqu’à N’Nzérékoré, a parti de ce point-là, l’interconnexion se fera, cette ligne sera rentabiliser de nouveau.

« Nous avons initié aussi la ligne Lissan-Fomi, a parti de Lissan, l’énergie de complexe Kaléta et Souapeti, fera une ligne d’interconnexion qui va rentabiliser la ligne Guinée-Mali.

La signature de cette accord bénéficiera à la Guinée et de permettre aussi à 121 localité d’avoir ses infrastructures. 30 KV va construire à coté de 200 KLV pour permettre d’électrifié  tous c’est villages. Aussi, il aura la construction des écoles, des hôpitaux et tant d’autres et,  tout se fera par les entreprises guinéens.

Pour madame la ministre du Plan et de la Coopération Internationale : ses Assistances reposent sur deux piliers à savoir : le pilier 1. L’amélioration de l’accès à l’énergie et pilier 2. Développement de valeur agricole et industrie. Ces deux projet s’inscrit parfaitement dans le nouveau cadre programmatique de la BAD à même tend constitue des facteurs de renforcement des vastes matériels de la transformation structurel de l’économie guinéen, reste aujourd’hui un de cadre de stratégie de PDNS.

Les projets stimuleront,  les activités de productions de  transformations et de commercialisations  contribuèrent de manière significative à la réduction de la pauvreté, et la promotion d’une sécurité alimentaire durable dans les zones d’intervention réceptive.

Sur le plan sous-régional, Madam évoque en disant ceci : les projets répètent également une importance stratégie pour l’intégration économique  de l’Afrique de l’Ouest. Avec  L’interconnexion, ce sont 200 localités à raison de  121 en Guinée, et 80  au Mali qui seront électrifié.

Les accords de dons portes sur un montant de 56, 7 millions de euros, dons 27, 1 millions euros pour le projet d’interconnexion Guinée-Mali et, 29, 6 millions d’euros pour le projet de  reconstruction de la route Farmoriah-Coyah. Ses donc sont octroyé  par la BAD à la Guinée  sur les ressources  de la facilité d’investissement pour l’Afrique et l’Union Européen.

La Directrice général de la BAD a quant à elle fait savoir que la signature d’aujourd’hui réveil sur deux enseignements principaux, 1. La nécessité de mutualiser nos différents moyens  et ressources  pour financer  des ressources structurante, et aussi la nécessité de travailler avec tous les partenaires en faveur de la Guinée.

Nous avons  cherché beaucoup  de financement dans plusieurs pays, pas seulement la Guinée. Le cout total de ces projets est de 406 millions d’euros,  avec une contribution totale en  délégation directe,  pour  56, 7 millions d’euros.

Le secteur  de transport, est un secteur très importent auquel la Guinée a besoin de financement. L’objectif de cette route  est vraiment de contribué à une meilleur intégration de sous régional et surtout à remplir les maillots manqua de la fameuse autoroute de Dakar-Lagos.

A rappeler que c’est d’ici 2019 que les travaux vont commencer.

Aboubacar Sylla pour Africavision7.com

Share Button
Bookmarquez le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *