Guinée : Quelles sont les nouvelles attentes du parti de Cellou vis-à-vis d’Alpha Condé ?

CONAKRY-Le parti de Cellou Dalein exprime de nouvelles attentes vis-à-vis du Pouvoir d’Alpha Condé.

Après la condamnation du capitaine Kaly Diallo accusé d’avoir tué un jeune à Bambéto en marge d’une manifestation, l’union des forces démocratiques de Guinée exprime de nouvelles attentes vis-à-vis des autorités du pays. Resté sur sa faim, le parti de Cellou Dalein Diallo demande que des enquêtes soient ouvertes sur les cent autres victimes de bavures policières dans les manifestations politiques.

Capitaine Kaly Diallo, officier de la police a été condamné à 10 ans de réclusion criminelle assortie d’une amande de 50 millions à titre de dommage et intérêts à payer à la famille de la victime Thierno Hamidou Diallo. Est-ce un bon début de justice ? Ousmane Gaoual Diallo, le coordinateur de la cellule de Communication de l’UFDG n’y croit pas du tout.

« Il y a plus de cent victimes qui sont enregistrées dans les rangs de l’opposition pour lesquelles le Gouvernement n’a pas diligenté une seule enquête jusqu’aujourd’hui. Toutes les révélations de ce policier n’ont pas été prises en compte puisqu’à la barre, il a reconnu que ce sont des ordres explicites qu’ils recevaient pour porter des armes de guerre pendant les manifestations. C’est toute la hiérarchie du commandement qui aurait due faire l’objet d’enquête plus large », a dénoncé l’opposant.

L’avocat de la famille de Thierno Hamidou Diallo a exprimé un soulagement mesuré sur la sentence prononcée par le tribunal de Dixinn. Selon lui, à défaut de la maman, on se contente de la grand-mère. « On s’attendait à une peine draconienne, plus sévère, mais si on a que ça, tant mieux ! Surtout lorsqu’on commence par une victoire. C’est un ouf de soulagement », a indiqué maître Alsény Aissata Diallo, rappelant toutefois que plus de CENT autres victimes sont ensevelies au cimetière de Bambéto  qui n’ont pas obtenues justice.

Le Gouvernement va-t-il continuer sur cet élan en livrant les suspects à la Justice ? L’UFDG demeure très sceptique. « On n’est pas sûr que les autorités policières du pays soient disposées à faire la lumière sur les assassinats ciblés dont nos militants ont été victimes. On ne sait pas si des éléments probants ont été apportés pour assoir la culpabilité du capitaine Kaly ou bien c’est quelqu’un qui a été sacrifié juste pour trouver un coupable et avoir des arguments politiques. Nous attendons que des enquêtes soient ouvertes pour trouver les commanditaires et les assassins de toutes les victimes enregistrées à l’occasion des manifestations politiques dans notre pays », a lancé Ousmane Gaoual.

A suivre…

Africaguinee.com

Share Button
(Visited 6 times, 1 visits today)
Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *