Guinée : tenue d’un atelier sur la création d’un groupe national de travail sur les espèces menacées

L’atelier national d’engagement des acteurs sur la création d’un groupe national de travail sur les espèces menacées en Guinée a été lancé, mercredi 27 septembre 2017 à Conakry par le représentant de la ministre de l’Environnement, des Eaux et Forêts, Colonel Layaly Camara. Cette rencontre est organisée et animée par l’équipe de la CITES et WA BiCC.  

Définir les modalités de création d’un groupe national de travail sur les espèces (GTE) afin de soutenir la conservation des principales espèces menacées en Guinée, en tant que première étape vers l’établissement d’un groupe régional de travail sur les espèces menacées à l’échèle de l’Afrique de l’Ouest est l’objectif principal de cet atelier national de réflexion.

Dans son allocution, Colonel Layaly Camara a fait savoir qu’en souscrivant aux principes relatif aux forêts d’action 21 de la conférence des Nations Unies sur l’environnement et le développement à Rio de Janeiro 5 en 1992, les pays se sont engagés à œuvrer  en faveur de la gestion durable de tous les types de forêts afin de garantir Indéfiniment la fourniture des produits forestiers, des biens et des services environnementaux et sociaux.

Dans le cadre d’une plus grande protection des espèces menacées, M. Layaly Camara a noté qu’il est nécessaire, voire impérieux de renforcer le cadre stratégique de la conservation, de la protection des espèces menacées, les capacités institutionnelles et opérationnelles de toutes les parties prenantes afin d’agir de façon plus responsable.

Selon les organisateurs, la mise en œuvre de cette vision devrait permettre les résultats suivants : Une liste des espèces prioritaires est établie en vue d’un suivi et d’une meilleure prise de conscience au sein des priorités d’aménagement et les politiques de la Guinée, notamment dans le cadre de ses engagements envers les CITES, CBD, et CMS ; une structure de base de données est établie ainsi qu’une liste préliminaire de spécialistes des espèces dont les coordonnées sont intégrées dans la base de données.

Aussi, les avis des acteurs de la conservation de la biodiversité en Guinée sont pris en compte dans la vision et la conception structurelle des groupes et travail régionaux et nationaux sur des espèces. Une feuille de route est élaborée avec des échéances claires et des responsabilités pour la mise en place du groupe national de travail sur les espèces de la Guinée.

Touré Aboubacar (Africavision7.com)

                        622552210   

Share Button
Bookmarquez le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *