« La CNTG demande 30% pour tous les autres travailleurs » dixit Amadou Diallo

L’accord entre le Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée (SLECG) et gouvernement sur son point relatif au paiement intégral des 30% de la valeur monétaire indiciaire n’est pas sans conséquence. Pour la Confédération Nationale des Travailleurs de Guinée (CNTG), cette mesure ne doit pas se limiter sur les enseignants.

Joint au téléphone ce jeudi 15 mars, le secrétaire général de la CNTG, Amadou Diallo, a déclaré qu’il n’est pas contre l’acquis du SLECG. Cependant, il ajoute que son problème est que cette mesure soit élargie à d’autres fonctionnaires. « C’est le sujet qui sera débattu ce vendredi 16 mars à la Bourse du Travail », a-t-il indiqué.

« Notre assemblée générale portera sur les 30% qui rentrent pour les autres fonctionnaires. Je ne suis pas contre que le SLECG bénéficie ses 30% dès la fin de ce mois de mars. Mon problème, comment le reste des fonctionnaires va aussi rentrer en possession des 30% qui restent. C’est cette question sera débattue au cours de notre assemblée générale ce vendredi. Comme le protocole d’accord que nous avons signé a été mis en cause, il faut que les autres fonctionnaires aient aussi leurs 30%. Je défends le sort des autres fonctionnaires qui ne sont pas des enseignants », a précisé Amadou Diallo.

 

Guinéenews

Share Button
Bookmarquez le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *