« La crise à la Cour Constitutionnelle cache autre chose », déclare le président du PUP

Le Parti de l’Unité et du Progrès (PUP) a tenu son assemblée générale ce samedi 22 septembre 2018 à son siège à Camayenne dans la commune de Dixinn. Elle a été présidée par le Président du parti El Hadj Fodé Bangoura qui était entouré par les membres du Bureau Politique National du PUP.

La vie du parti et la situation sociopolitique actuelle  du pays étaient au centre de cette assemblée générale qui n’a regroupé que des responsables du parti venus des cinq communes de Conakry.

Le PUP se porte à merveille informera le Président du parti qui s’est  référé sur le  passé  pour citer les différentes réalisations obtenues de la coopération sino-guinéenne sous le règne de F Gl Lansana Conté sans que ce dernier n’effectue plusieurs vols d’avions.

A propos de la situation sociopolitique actuelle de la Guinée, le président du Parti de l’Unité et du Progrès s’est prononcé sur la crise qui secoue la cour constitutionnelle qui n’est pas l’affaire de personne étant le fondement de notre nation « Quand il y a de problème à la Cour Constitutionnelle il y a de problème dans le pays. La crise à la cour constitutionnelle qui est le fondement de notre nation cache  autre chose, c’est un boulevard qu’on veut ouvrir pour un 3ème mandat » informera El Fodé Bangoura qui s’est également prononcé sur la menace de la grève des enseignants prévue pour la rentrée scolaire qui concerne tous les guinéens, sur ce, il a indiqué cette situation interpelle tous les parents d’élèves avant d’encourager les parties à aller à la table de négociation qui ne devrait pas être interrompue.

Le Président du PUP est revenu sur l’arrestation du secrétaire général de la délégation syndicale du Port Autonome de Conakry (PAC), Cheick Cherif Touré « On ne peut pas fermer la bouche des gens en les mettant en prison, ce n’est pas la solution, les guinéens  doivent pouvoir mettre la balle à terre, l’on doit s’attaquer à la cause, il vaut mieux calmer le jeu, quand ça ne va pas dans un pays, c’est tout le monde qui paie , je demande l’unité des guinéens » recommandera El Fodé Bangoura qui a conclu  que le retard accusé dans l’installation des exécutifs communaux découle de la mauvais travail avant même ces élections.

Mohamed Cheick Soumah

Share Button
Bookmarquez le permalien.

Les commentaires sont clos.