Lutte contre la corruption : ouverture à Conakry des travaux du 21ème programme mondial

Le Ministre d’Etat, ministre de la Sécurité et de la Protection Civile, Me Abdoul Kabèlé Camara a lancé  officiellement ce lundi 09 avril 2018 à Conakry, les travaux de l’atelier du 21ème programme mondial sur la lutte anticorruption, la criminalité financière et le recouvrement d’avoir dans le but d’examiner la cause profonde de la corruption généralisée et entreprendre à tracer, identifier et récupérer les produits de créneau de la corruption.

Cette activité a réuni le Ministère de la Sécurité et de la Protection Civile, l’Organisation Internationale de  la Police Interpol et l’Agence Nationale de la Lutte contre la Corruption et la Promotion de la bonne Gouvernance (ANLC) ainsi que les huit (8) pays Francophones de l’Afrique de l’Ouest (le Benin, le Burkina-Faso, la Côte d’ivoire, le Mali, le Niger, le Sénégal, le Togo la Guinée).

Cette formation rentre dans le cadre du renforcement des capacités des acteurs concernés afin d’assimiler les bonnes pratiques d’enquêtes et des recherches.

Pour un rappel, la Guinée est l’un des pays signataires de la Convention des Nations Unies contre la corruption.

Dans son allocution, le secrétaire exécutif adjoint de l’Agence Nationale de la Lutte contre la Corruption et la Promotion de la bonne Gouvernance (ANLC), Sékou Mohamed Sylla a noté ceci : « Nous sommes 148ème ex sur 180 cette année, nous avons enregistrés trois points par rapport aux années précédentes. Certainement que c’est insuffisante, mais c’est quand même une avancée à encourager pour aller de l’avant».

De son côté, le représentant de l’Interpol, Kemo Oularé, a précisé que la corruption dans le secteur public et privé noue non seulement à la durabilité des économies mondiale, mais affaiblit également les systèmes de gouvernance dans les pays où elle se produit.  Aussi, elle détruit également la confiance dans les institutions publiques, privées et constitue un obstacle au développement économique et social durable.

Ouvrant les travaux de cet atelier de cinq (5) jours, le ministre d’Etat, ministre de la Sécurité et de la Protection Civile, Me Abdoul Kabèlé Camara a fait savoir que ce programme mondial sur la lutte anticorruption, la criminalité financière et le recouvrement d’avoir correspond aux préoccupations du Président de la République, Pr. Alpha Condé et de son gouvernement.

La clôture de cet atelier est prévue ce vendredi 13 avril 2018 à Conakry.

Sylla Aboubacar 662 81 57 47

Share Button
Bookmarquez le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *