Guinée : la grève des centrales syndicales ‘’CNTG-USTG’’ reste maintenue jusqu’à la satisfaction…

Après des conclaves entre le gouvernement, centrales syndicales CNTG-USTG et le patronat suite à l’augmentation du prix du carburant à la pompe de 8000 GNF à 10 000 GNF, les deux centrales syndicales CNTG et USTG se sont retrouvés ce samedi 07 juillet 2018 à Conakry en vue d’expliquer à la base le déroulement de la négociations.

Par rapport à la non satisfaction de leur revendication avec le gouvernement d’Alpha Condé, le secrétaire général de la CNTG, Amadou Diallo a fait savoir que la grève reste continue jusqu’à nouvel ordre c’est-à-dire, le prix du carburant revient à 8 000 par litre.

Selon le S/G Amadou Diallo, un avis de grève a été déposé au gouvernement  de Kassory. Sur ce, chaque trois jours de la semaine (lundi, mardi et mercredi) la grève sera organiser jusqu’à la satisfaction de leur revendication.

Présent à cette rencontre, Mme Oliano Marie Ivonne Koumbassa de la FESABAG a désavoué la décision de leur secrétaire général, Abdoulaye Sow qui avait fait une déclaration en se désolidarisant l’inter central CNTG-USTG concernant la hausse du prix du carburant.

Aux dires d’Oliano Marie, le S/G Abdoulaye SOW avait dit ceci lors d’une rencontre qu’ils ont tenu : « Si l’Etat guinéen augmente le prix du carburant, nous allons fermer toutes les banques en République de Guinée ». Mais aujourd’hui, elle se demande pourquoi ce changement de version. Pour elle, ce changement de version à la minute est dû de faite qu’il a été corruption.

En présentant ses excuses à la population du comportement de leur S/G Abdoulaye Sow, elle a invité tous les travailleurs des banques de suivre le mot d’ordre de grève déclenché par les deux centrales (CNTG-USTG).

Touré Aboubacar 622 55 22 10

Share Button
Bookmarquez le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *