Guinée/Maroc : Un partenariat sud-sud pour un développement solidaire au centre d’un débat

Depuis les lustres, la Guinée et le royaume chérifien entretiennent de solides rapports de coopération. Cet élan a été magnifié le samedi 07 juillet 2018 à Conakry lors d’une table ronde Maroc-Guinée : « Un partenariat sud-sud pour un développement solidaire », était la thématique centrale.

Trois panels ont sanctionné les débats de cette table ronde touchant des secteurs de coopération bilatérale entre ces pays notamment : « Coopération Guinéo-Marocaine dans le secteur de la formation ». Ce rendez-vous de donner et recevoir a été mis en branle par l’ISCAE-G (l’Institut Supérieur de Commerce et d’Administration des Entreprises en Guinée) en étroite collaboration avec l’AASEGUIM (l’Association des Anciens Stagiaires, Elèves et Etudiant Guinéens au Maroc. Plusieurs étudiants et cadres guinéens y ont pris part.

Dans son intervention, le directeur général de l’institut supérieur de commerce et d’administration des entreprises en Guinée a brossé les avantages de la coopération sud-sud. « Le partenariat sud-sud a beaucoup d’avantages que les gens n’arrivent pas à mettre en exergue. Effectivement quand on parle du partenariat sud-sud il y’a la formation, l’échange technique, l’échange d’expérience et beaucoup d’autres choses que vous pouvez échanger avec les gens qui ont plus d’expérience que vous sans trop de difficultés », explique-t-il M. Moustapha Bezzari

De son côté, le président de l’AASEGUIM, Anssoumane Bérété a porté un regard d’ensemble du passé pour le futur sur les défis et enjeux de la réussite, des difficultés et des perspectives de la coopération entre la Guinée et le Maroc. Et de l’autre, il s’agit de fixer des réflexions spécifiques assortis de débats dans les trois secteurs dont il était questions à savoir : la formation, le rural (l’agriculture, pêche et l’élevage) et de la santé.

L’ancien premier ministre et l’ancien étudiant de la toute première vague des étudiants guinéens, au Maroc, Dr. Ahmed Tidiane Souaré a quant à lui salué ce genre d’initiative qui donne un point d’orgue du bien-fondé de cette coopération séculaire. Un pays qui a toujours soutenu la Guinée aux bons ou aux mauvais moments. Dr. Souaré s’est souvenu dans son intervention d’un pays serviable qui leur a permis d’avoir le culte de l’excellence.

En tant que l’un des panélistes, le ministre conseiller à la présidence chargé des questions monétaires et bancaires, Mohamed Lamine Doumbouya a salué à sa juste valeur la coopération Guinéo-Marocaine dans le secteur rural dont il était le panéliste. « Ce partenariat est extrêmement important dans la mesure où, nous avons un cas d’exemple de réussite. Le Maroc depuis 1986 a mis en place une politique de développement du secteur agricole dans sa globalité. Et dont, nous nous inspirons d’un cas de réussite qui a fait ses preuves à travers des réformes institutionnelles, des politiques publiques appropriées. C’est pourquoi, vous avez aujourd’hui des mécanismes d’accompagnement qui sont mis en place chaque année qui font aujourd’hui qu’on prend les engrais d’un côté et on les amène aux agriculteurs », a-t-il-précisé.

A rappeler que, la coopération Guinéo-Marocaine traverse des obstacles et continue de vivre depuis les premières heures de l’indépendance de la Guinée. D’ailleurs, le Maroc ne cesse d’apporter son soutien à la Guinée dans tous les secteurs de développement.

A noter que, ce genre d’initiative marque le sceau de la réussite de la coopération bilatérale sud-sud.

Mohamed Keita pour Africavision7.com

                        669 95 20 74      

Share Button
Bookmarquez le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *