Guinée : Démolition d’un vieil immeuble colonial au centre émetteur de Kipé

Le Ministre de la Ville et de l’Aménagement du Territoire, Dr Ibrahima Kourouma, accompagné par ses différents Chefs de services techniques, a assisté ce lundi 12 Novembre 2018 á la démolition d’un Immeuble colonial sis au Centre Emetteur de Kipé dans la commune de Ratoma.

Pour rappel, l’actuel Plazza Diamond et le Plazza Platinium du Groupe chinois MAR GRANDIOSO, le siège de la Société de gestion de la Fibre Optique, l’Hôtel Sheraton …et l’immeuble dont la démolition est en cours, appartenaient á l’époque de la Révolution aux Ministères des travaux Publics et Télécommunication. Ce site abritait également la Radio de la Révolution. En conséquence, le Centre Emetteur de Kipé est un patrimoine public, une resserve foncière de l’Etat guinéen.

Le vieil immeuble colonial en cours de démolition au Centre Émetteur de Kipé obstrue non seulement la vue faciale de l’un des meilleurs Hôtels de la Capitale guinéenne : l’hôtel SHERATON, mais également occupe un espace stratégique qui attire la convoitise d’autres bailleurs immobiliers présents en Guinée. Á l’entame de l’opération de démolition de cet immeuble, le Ministre de la Ville et de l’Aménagement du Territoire a livré un message á la population dont la teneur est suivante :

« Le Gouvernement guinéen a pour ambition de changer l’image de la Capitale guinéenne et de toutes les autres villes de l’intérieur du pays. D’abord, il faut que vous sachiez que ce site est un domaine de l’Etat. Quand vous voyez cet immeuble á côté de l’Hôtel Sheraton, vous vous posez la question qu’est-ce qu’il fait ici ? L’immeuble est vieux, n’est pas utilisé et dénature complètement le visage de la zone. L’objectif du gouvernement est de faire en sorte que tout ce que nous avons comme vieux bâtiments qui détériorent l’image de la ville et qui créent des problèmes aux populations, il est question pour nous de les détruire. Des instructions fermes nous ont été données dans ce sens et nous allons les appliquer jusqu’au bout. C’est de faire en sorte que tous les bâtiments qui se trouvent dans cet état, que nous les démolitions. Aujourd’hui, c’est ce bâtiment que nous allons démolir et nous allons sans nul doute continuer le travail.

Déjà, vous avez été certainement informés que les tours de Boulbinet vont bientôt tomber, nous allons les descendre. La raison est que ce sont des bâtiments qui ne respectent plus rien. Cet endroit que nous sommes en train de démolir aujourd’hui rentre dans ce cadre. Et l’objectif du Président de la République, le Pr Alpha Condé, c’est de faire en sorte que ces espaces qui appartiennent á l’Etat soient utilisés á bon escient. »

Á la question de savoir ce qui sera fait sur le site de l’immeuble en cours de démolition, Monsieur dira je cite « La première des choses, c’est de libérer le site et après nous allons travailler pour d’autres bâtiments soient construits pour permettre à notre ville d’être plus belle. Il y a aujourd’hui beaucoup de personnes qui s’intéressent aux espaces qui se trouvent dans notre pays pour que nos villes soient beaucoup plus belles. Je crois que nous allons travailler de manière à ce que des édifices soient bâtis ici pour que nous puissions avoir une situation beaucoup plus intéressante… »

Au Groupe chinois MAR GRANDIOSO qui réclame la propriété, Monsieur le Ministre dira en terme clair « Nous sommes très sereins dans tout ce que nous sommes en train de faire, le site est un domaine de l’Etat. Nous savons que les chinois sont présents et occupent des sites au Centre Emetteur. Mais être présent ne veut pas dire être propriétaire de tous les autres espaces voisins du Plazza Diamond ou Plazza Platinium. Nous connaissons toutes les limites. Les conventions sont signées sur des bases très claires. Nous travaillons sur la base des consignes très précises. Nous n’allons pas nous laisser distraire. Nous allons récupérer tous ceux qui appartiennent á l’Etat qu’ils soient occupés par des guinéens ou par des non guinéens … »

Share Button
Bookmarquez le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *