Guinée : Arrestation d’un présumé ravisseur et libération de deux vieilles personnes kidnappées

Les services de Police ont réussi à récupérer, dimanche, matin, 28 janvier 2018, dans la Commune Urbaine (CU) de Labé, El hadj Abdoulaye Sow, notable, et son épouse, Hadja Mariama Diouldé, qui venaient d’être enlevés par des inconnus dans la sous-préfecture de Tountouroun, et aussi à mettre le grappin sur un des cinq (05) présumés ravisseurs.

Ce kidnapping a eu lieu, samedi, 27 janvier, aux environs de 19h 45 TU, à Tâgnâki, un village relevant du district Lâriah, dans la Commune Rurale (CR) de Tountouroun, située à 15 Km du chef-lieu de la préfecture de Labé.

Selon El hadj Mamadou Diouldé Sow, citoyen de la localité, c’est après la prière du crépuscule que quelqu’un est venu chercher El hadj Abdoulaye Sow à la Mosquée, pour lui dire qu’il a de la visite à la maison.

Quelques temps après son départ, sa fille est aussi partie à la Mosquée pour dire aux fidèles musulmans que 05 inconnus, dont 02 personnes habillées en treillis militaires, ont embarqués son père et sa mère Hadja Mariama Diouldé, pour la Gendarmerie de Labé.

Alerté immédiatement, le sous-préfet de Tountouroun, Mamadou Diouma Diallo a conduit la famille concernée à Labé-ville. Mais, El hadj Abdoulaye Sow et son épouse Hadja Mariama Diouldé n’étaient pas à la Gendarmerie.

Finalement, les présumés ravisseurs et leurs colis encombrants ont été repérés dans une villa à Balbhé, un secteur du quartier Koulidara, dans la CU de Labé. La descente policière a permis de mettre la main sur un des ravisseurs et de récupérer, saints et saufs, El hadj Abdoulaye Sow et son épouse, Hadja Mariama Diouldé. Mais, un des policiers s’en est tiré avec des blessures.

Deux tenues militaires et une paire de chaussures rangers ont été retrouvées avec le prévenu, dont l’identité n’a pas encore été révélée à la presse locale. L’accusé est actuellement à la disposition des services de sécurité de Labé, pour les besoins de l’enquête.

A signaler, qu’El hadj Abdoulaye et son épouse sont les parents biologiques d’un richissime homme d’affaire guinéen, du nom de El hadj Mouctar Tâgnâki Sow, vivant en Angola.

AGP

Share Button
Bookmarquez le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *