Gouvernance : Cellou dénonce Alpha Condé et son fils dans l’affaire Global Witness

DEREn marge de l’assemblée générale de son parti, le leader du principal parti d’opposition, Cellou Dalein Diallo a fustigé la gouvernance d’Alpha Condé, tout en revenant sur l’affaire Global Witness dont son fils serait cité dans une affaire de corruption. 

« Il ne faudrait pas qu’on nous distrait en nous accusant de ceci ou cela. Nous allons procéder à la dénonciation de la mauvaise gouvernance, de la corruption généralisée, du détournement du denier public », entame-t-il sous les ovations de ses militants.

« Récemment, une ONG international, Global Witness a dénoncé la corruption dans le secteur au niveau du Libéria et de la Guinée. Le gouvernement et le parlement libériens soucieux de la lutte contre la corruption, ont mis en place une commission d’enquête  indépendante et aujourd’hui le président du parti au  pouvoir  ainsi que le président de l’Assemblée Nationale sont arrêtés parce qu’ils ont mené des investigations sérieuses et indépendantes sur la base des accusations de Global Witness.  D’autres personnalités et le beau fils de la présidente de la République ont été déjà interrogés par rapport à cette affaire de corruption », révèle Cellou Dalein à ses militants.

En Guinée, poursuit, le président a déjà réagi à la défensive.  « Comme on ne peut m’atteindre, on cherche à atteindre mon fils. Maintenant, ils n’ont qu’à donner la preuve », déclare Cellou Dalein, répétant ainsi les termes du président Alpha Condé qui réagissait à cette accusation de Global Witness.

Pour le chef de file de l’opposition, ce n’est pas comme ça qu’Alpha Condé devrait régir.  « Lorsqu’il y a des accusations, on met en place une commission d’enquête et on affirme haut et fort que tous ceux qui sont impliqués seront déférés devant la justice », martèle-t-il. Et de rajouter : «  Voilà ce que nous souhaitons pour la Guinée. Que nul ne soit au dessus de la loi. »

« Lorsque des fonctionnaires et des cadres du parti au pouvoir s’impliquent dans la magouille, dans les malversations, dans les détournements des deniers publics, il faudrait qu’ils répondent de leur forfaiture. C’est cela notre combat », réitère le chef de file de l’opposition.

« Après tous les marchés de gré-à-gré qui ont permis de sortir une masse d’argent, près d’un milliard de dollars en 2014 et en 2015, personne n’est poursuivie. Pourtant, il y a des preuves irréfutables. Il n’y a jamais eu de commissions d’enquête. Le président Alpha Condé ne prend pas de dispositions parce que c’est avec son aval que ces marchés de gré-à-gré ont été octroyés, que l’argent a été sorti,  que les garanties ont été délivrées par la banque centrale et qu’on a payé les entreprises avant même les échéances qui étaient prévues dans les contrats de base », dénonce Cellou Dalein.

« Voilà pourquoi les autres pays bougent et nous nous faisons du surplace. On est en train d’accuser Ebola, mais ce n’est pas Ebola, c’est plutôt de la mauvaise gouvernance », fustige le leader de l’UFDG.

 

A suivre….

 

Guineenews.org

Share Button
Bookmarquez le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *