Gambie : Pétition au plan international pour traduire Yahya Jammeh en justice

Neuf mois après qu’il ait quitté le pouvoir, précisément le 19 Janvier 2017, l’ancien président Yahya Jammeh pourrait être traduit en justice.

Rencontre avec les victimes de Hissène Habré

Une pétition a vu le jour après la rencontre entre les victimes de Yahya Jammeh et celles de Hissène Habré. Alors que les dernières ont obtenu la condamnation à perpétuité de leur bourreau, les premières souhaiteraient aussi obtenir justice. Le Samedi 21 Octobre 2017, une pétition a ainsi été lancée pour obtenir l’arrestation puis le jugement et la condamnation de Yahya Jammeh.

Plusieurs témoins rapportent des faits aussi horribles les uns que les autres : un imam torturé, une victime du faux traitement contre le sida de l’ancien dictateur, des filles d’opposants disparus, etc.

« Beaucoup d’entre nous, nous nous battions chacun de notre côté. Mais cette campagne, ça nous permet de mettre au point une stratégie en commun. Et c’est ça qui va nous donner plus de pouvoir.» raconte Amadou Janneh, un ancien prisonnier politique.

Le plan juridique avec Reed Brody

Concernant le plan juridique, l’avocat américain Reed Brody a accepté d’apporter son aide pour la stratégie juridique afin que Yahya Jammeh soit traduit en justice. Côté expérience, on pourra compter sur ses vingt ans d’expérience à travailler sur le dossier de Hissène Habré. Il a déclaré à ce propos : « L’idée c’est que le coût pour la Guinée Equatoriale de faire obstacle à cette lutte pour la justice soit trop élevé. Lorsque les victimes ont frappé à toutes les portes, à la CEDEAO, à l’Union africaine, au Sénégal, qu’on crée un consensus. Et que la Guinée Equatoriale se plie à ce consensus. »

Une autre enquête en cours

Les victimes sont prêtes à patienter pour voir la situation changer. C’est le cas par exemple de Nana-Jo Ndow, dont le père a disparu en 2013 : « Déjà dès qu’on on me dit « c’est impossible », moi j’arrête de parler. Cette attitude défaitiste, pas pour moi. Je suis prête à attendre 20 ans, 30 ans, pour que justice soit faite. » A côté de Yahya Jammeh, l’ancien ministre de l’Intérieur Ousmane Sonko, fait l’objet d’une enquête en Suisse alors qu’il est en détention. L’issue de cette enquête aura une grande incidence sur le cas de Yahya Jammeh.

 

Afrikma               g

Share Button
Bookmarquez le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *