Infos malsaines contre le CNOSCG : Le FONAJESCG exige une enquête

Le Forum National des Jeunes de la Société Civile Guinéenne (FONAJESCG) fidèle à sa mission de défendre des intérêts des citoyens et de lutte contre l’injustice sociale s’est réuni en assemblée générale, ce samedi 21 juillet 2018 au siège du CNOSCG afin de réitérer sa position à travers une déclaration d’œuvrer à la bonne poursuite des revendications sociales jusqu’à satisfaction totale surtout, la hausse du prix du carburant. Et aussi, regretter les divergences entre les différentes composantes du mouvement social. 

Le vice-président du conseil d’administration du FONAJESCG, Salif Camara a dans sa déclaration mentionné qu’au moment où l’organisation se consolide après un processus consultatif et de constriction qui a permis d’organiser son AG le décembre 2017 à Conakry, il constate que des individus soutenus par des politiciens, divulguent des informations malsaines contre les Forces Sociale de Guinée et le président du CNOSCG.

Prenant en témoin la communauté nationale et les citoyens, Salif Camara a condamné ces informations mensongères et l’attitude des individus malintentionnés qui sans concertation avec le bureau et sans mandat des membres, se livrent à des agissements éhontés ; renouvelle son soutien aux Forces Sociale de Guinée (FSG) et au CNOSCG dans ce combat légitime ;  réaffirme son attachement à l’unité d’action des forces citoyennes et à la société civile pour rehausser le niveau de débat et en fin, appelle à une remobilisation de toutes les composantes du FONAJESCG autour du président du CONSCG pour relever les différents défis et déjouer toutes les velléités d’instrumentalisation et de manipulation.

A l’occasion, il a informé les uns et les autres que les informations et déclarations qui lui sont attribuées n’engagent que les colporteurs car précise-t-il « Aucune réunion statutaire n’a permis de prendre ces décisions ». Egalement, il a mis en garde toute personne qui se prononcerait au nom de l’organisation sans mandat du conseil d’administration en collaboration avec la coordination nationale ou l’AG.

Pour terminer, M Camara a recommandé la mise ne place d’une enquête diligente pour situer les responsabilités et se réserve le droit de porter plainte contre toute personne qui se rendrait coupable  d’un tel agissement.

Touré Aboubacar 622 55 22 10   

Share Button
Bookmarquez le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *