Enquête pour des faits de corruption : Six (6) arbitres bannis à vie. Explications

L’Association des arbitres du Ghana (RAG) a interdit à six nouveaux arbitres d’officier à vie après une enquête pour des faits de corruption, et a également interdit à 47 arbitres d’officier pendant 10 ans, tandis que 14 autres ont été acquittés. Les deux décisions font porter à huit le nombre total d’interdictions d’officier à vie et à 53 les suspensions pour dix ans.

Le RAG a également confirmé les sanctions imposées par la Confédération africaine de football (Caf) le mois dernier – deux à vie et six autres pour dix ans. Cela porte à huit le nombre total d’interdictions à vie et à 53 ceux frappés d’interdiction pour 10 ans.

Dans un communiqué, le RAG a déclaré que ceux qui sont confrontés à des interdictions à vie “ont été jugés coupables d’avoir violé sérieusement diverses articles du Code disciplinaire, du Code d’éthique et de réglementation des organes de contrôle du football par leurs actions et/ou inactions”.

Les personnes figurant sur la liste publiée par le RAG ont jusqu’au 1er octobre pour faire appel des décisions. L’enquête a été lancée après que des officiels du football ont été filmés secrètement acceptant de l’argent par le journaliste d’investigation Anas Armeyaw Anas et son équipe.

Les révélations ont secoué le Ghana, où le football est le sport national. Le président de Fédération de football du Ghana (GFA), Kwesi Nyantakyi, a démissionné et s’est excusé après qu’il a été vu dans une vidéo en train de demander des pots-de-vin.

L’instance dirigeante du football mondial, la FIFA, était opposée à la liquidation totale de la GFA et a depuis créé un comité de normalisation chargé de mettre en œuvre les réformes.

Afrikmag

Share Button
Bookmarquez le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *