Energie solaire : comment promouvoir les investissements Privés dans les systèmes solaires Autonomes en débat à Conakry

L’atelier national portant sur le thème « Promouvoir les investissements privés dans les systèmes solaires  autonomes en Afrique de l’ouest et au sahel pour l’Energie Solaire » dans le cadre du Projet Régional d’Electrification  Hors Réseau(ROGEP), a ouvert ses travaux ce lundi 30 octobre 2017 sous l’égide du Ministère de l’Energie  et de l’Hydraulique représenté par le conseiller à l’Energie MrSoriba Surcouf Bangoura.

Cet atelier national, premier du genre en Afrique de l’ouest, a regroupé plus de 50 acteurs nationaux venus des secteurs publics et privés, des institutions financières et des Partenaires Techniques et Financiers, du monde  des Energies Renouvelables de la Guinée. Il est Co- organisé par le Centre des Energies Renouvelables et de l’Efficacité Energétique de la CEDEAO (ECREEE) et le Ministère de l’Energie et de l’Hydraulique de la Guinée.

La salle de conférence du Ministère de l’Industrie des PME et de la Promotion du secteur privé a servi de cadre à cette rencontre qui s’inscrit dans de la phase de préparation de ROGEP.

L’objectif  l’atelier  vise  à présenter le projet ROGEP aux acteurs nationaux concernés de la Guinée d’une part et d’autre part mobiliser tous les acteurs  pour une collaboration active aussi bien dans la phase  préparatoire que dans celle de mise en œuvre

Ouvrant les travaux le Conseiller à l’Energie, Mr Soriba Surcouf Bangoura a au nom de son Ministre, adressé, ses sincères félicitations à l’ECREEE et la Banque Mondiale pour  cette initiative hautement louable.

Il a aussi dit que l’électrification des ménages, des institutions publiques et les utilisations productives par des systèmes solaires autonomes, est une des priorités de son Département Ministériel.

Quatre (4) Présentations en plus de celle de ROGEP, sur les systèmes solaires autonomes suivis des questions et débats ont meublé le mi journée de l’atelier de Conakry qui sont :

  1. Présentation de la situation d’Electrification Rurale en Guinée.
  2. Présentation des différents/Programmes et initiatives en cours en guinée dans le domaine de systèmes solaires Hors réseau.
  3. 3-Présentation de l’expérience en kits solaires familiaux (Solar Home System) Systèmes Pico Solaires (lanternes solaires) systèmes solaires autonomes, Pompages solaires, moulins solaires (centres de santé écoles, réfrigérations) : défis and opportunités.
  4. -Présentation Expérience en installation et maintenance des kits solaires familiaux en Guinée.

Auparavant, le Représentant d’ECREEE Hamadou TCHIEMOGO a présenté  à travers une projection le Projet ROGEP aux participants , il a expliqué ce projet est mis en œuvre par sa structure(ECREEE) et financé par la Banque Mondiale.

Pour lui, ROGEP vise à soutenir les efforts des pays de l’Afrique de l’ouest et du sahel pour accélérer la diffusion du pico  solaire photovoltaïque , des kits  solaires(Solar Homes System)et autres systèmes photovoltaïques autonomes pour les services publics ruraux et les utilisations  productives, « la première phase de ROGEP aura un budget total, estimé à 200 MS sur la période  de Avril 2017 à Aout 2022» a expliqué Mr TCHIEMOGO qui a ajouté  que le projet couvre 19 pays  dont les 15 pays de la CEDEAO et 4 pays du Sahel ( la Mauritanie, le Tchad, le Cameroun et la République centrafricaine).

Ce projet après la présentation, a suscité,  un immense espoir  chez tous les participants  et ouvre de nouvelles perspectives pour les pays,

« la Guinée est l’un des pays de la CEDEAO à faible taux d’accès à l’Electricité avec une moyenne de 18 % »,connaissant bien cette réalité,les participants repartis en deux groupes de travail   ont réfléchi sur les sous thèmes à savoir : succès et difficultés connues dans la diffusion des systèmes solaires en Guinée, obstacles entravant l’investissement privés  les entreprises privées dans l’Electrification des établissements publics  (écoles centres de santé), l’identification des besoins en assistance technique des différents acteurs nationaux .

En clôturant les travaux, Mr Aboubacar Kaloko Directeur général de l’AGER s’est dit persuadé que les recommandations formulées attestent les résultats des réflexions des participants sur les questions soulevées avant de rassurer de  la position de son département par rapport au dit projet.

Mohamed cheick SOUMAH 666923049/622394882

 

Share Button
Bookmarquez le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *