Dialogue politique : les parties s’accordent sur les points au menu.

ooC’est clair, Sabary technologie quitte les opérations d’élections en Guinée. En tout cas pour les communales et les présidentielles de 2015. La décision est tombée ce samedi à l’issue des débats du cadre de concertation sur l’examen des points contenus dans l’accord politique du 03 juillet 2013.

Le choix d’un opérateur technique par appel d’offre international pour l’élection présidentielle de 2015, le respect du principe constitutionnel de neutralité des services publics et l’accès équitable des partis politiques aux médias publics, poursuite des enquêtes judiciaires sur les violences qui ont marqué les manifestations politiques liées à l’organisation des élections législatives et tirer, en ce qui concerne le gouvernement toutes les conséquences; principe de l’indemnisation des victimes des récentes manifestations politiques et enfin la mise en place d’un comité de suivi des résultats de la présente évaluation sont en substance les cinq points qui ont fait l’objet d’examen et de validation durant ces deux jours. Sur le dernier point, le ministre de l’administration du territoire et de la décentralisation doit prendre un arrêté pour entériner la mise en place de ce comité.

A l’issue donc, les parties se sont félicités des conclusions.

«  C’est un grand acquis pour la Guinée, que l’opposition et la majorité présidentielle se retrouvent pour discuter et s’accorder sur les points à l’ordre du jour. Je crois que nous nous engageons tous pour une démocratie apaisée dans notre pays » s’est félicité le modérateur, Maitre Cheick Sacko ministre dEtat de la justice garde des sceaux.

Mardi prochain, les parties vont se retrouver pour formaliser les conclusions dans un dans un relevé afin de passer à leur mise en exécution.

Saliou B

Share Button
Bookmarquez le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *