Dialogue politique : Une avancée significative se fait sentir par les parties prenantes

Les acteurs du Comité de suivi du dialogue politique inter-guinéen se sont retrouvés, lundi, 07 mai 2018, à Conakry, pour la 23ème session, dans le but de négocier désormais le contentieux électoral, et cela dès mercredi, 09 mai, afin de débattre de la méthodologie de travail pour une sortie de crise qui n’a que longtemps durée, rapporte l’AGP.

C’est le ministre de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation (ATD), Général Bouréma Condé qui a présidé les travaux dudit Comité. Au cours de cette rencontre, les discutions ont porté sur les différends électoraux, l’audit du fichier et la loi sur la Commission Electorale Nationale Electorale (CENI).

Les parties prenantes sont toutes tombées d’accord, désormais de négocier les contentieux électoraux dans les douze (12) communes, dont six (06) rurales. Pour eux, la façon dont se déroule le dialogue politique inter-guinéen, c’est déjà une avancée.

Quant au président du Cadre de dialogue, Général Bouréma Condé, ministre de l’ATD, «les impacts du prolongement du dialogue commencent à se faire sentir à tous les niveaux, notamment au niveau des collectivités locales. Le ministre a sollicité auprès de toutes les parties, de privilégier l’intérêt de la nation pour le développement des collectivités locales, actuellement dans la nécessité.

A préciser, que les négociations seront uniquement basées, mercredi, 09 mai 2018, sur les résultats proclamés par la CENI et confirmés par la Justice.

Share Button
Bookmarquez le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *