Culture : Abhramane Sonty reste de nos jours l’artiste le plus célèbre selon les mélomanes

Si l’Afrique dans son ensemble a connu les vedettes c’est-à-dire les grands artistes de renommée, de talent qui ont toujours fait l’histoire de la musique Africaine, aussi dominé la scène Internationale à travers leurs musique sonores dont : N’Younssoudou, Salif Keita, Aicha Koné, Miriane Makeba etc., la Guinée en n’en connu aussi, à travers les grands artistes  tel que, Sory Kandia qui reste l’icône de la musique guinéenne, Bambino, Fodé Kouyaté ainsi d’autres personnes.

De nos jours, pour faire oublier ses artistes aussi talentueux, pétris de talent, d’autres artistes profitent c’est le cas du pied magique nommé Abhramane Sonty dit Koundouwaka qui a son actif (4) album, reste aujourd’hui pour le publique mélomane, l’artiste le plus célèbre, plus écouté en terme musicale à travers ses chanson purement traditionnelle. Vue la grandeur de cet artiste, la magnifique prestation toujours laissée lors de ses différentes dédicace, notre rédaction est allé à la rencontre du publique

Lisez :

Pour Fanta Camara, élève au lycée d’octobre évoque son sentiment en disant ceci : « C’est un artiste que j’aime beaucoup, j’aime ses musiques, et je pense avec son nouvel album Dôdô fé, qui parle de la haine de l’autre, lui fera l’un des meilleurs albums de la place. Pourquoi pas le meilleur album parce que, c’est ce qui est fréquent dans la société Africaine dans son ensemble, en particulier ma chère  Guinée.

Ce titre Dôdô fé, permettra à Koundouwaka de faire réunir beaucoup de monde lors de ses deux concerts, prévu le 07 décembre 2018 au Palme Camayenne, et au 09 décembre à esplanade du palais du peuple, pace que j’ai confiance à l’artiste,  et tout ce qu’il dit dans ses musique est réel. Donc j’ai confiance, et même moi j’irai de la partie ».

Pour Mabinty Cissé, étudiante à l’université Gamal Abdel  Nasser de Conakry : « Sonty dit Koundouwaka, reste aujourd’hui parmi la nouvelle génération le plus célèbre, plus convoité. Je ne me fais pas de souci parce que je sais que Sonty,  pour  les   deux  rendez-vous, il est capable de remplir, de faire une énorme surprise ce jour-là mais aussi, Il fait bien ses  musiques, c’est des conseils qui intègre dans ses chassons qui fait que  même si tu  n’aimes pas Sonty en tant que lui, tu seras obligé de l’écouté, parce que  tout ce qu’il dit dans ses musique, c’est de la réalité.

Pour la particularité, elle évoque en disant ceci : les instruments qu’il utilise, c’est les instruments purement traditionnels. Les instruments jouer par Koundouwaka, lui permet d’aller très loin, ça lui permet également à nos compatriotes guinéenne vivant à l’étranger d’aimer sa musique. On ne doit pas chanter seulement pour chanter, il faut chanter pour mériter la confiance du public, et Sonty en n’a cette capacité-là. Pour certaines personnes, Sonty parle mal mais pour moi c’est tout à fait au contraire, parce que quand tu écoutes les morceaux de l’artiste, il ne chante que de la réalité et, c’est le cas du titre Dôdô fé qui montre à travers des réalités que les parents ne s’intéresse plus à l’éducation de leurs enfants ».

Pour Ousmane Sylla, citoyen dans la commune de Matam : «  Sonty reste un éducateur pour nous, aujourd’hui il s’implique énormément dans l’éducation de nos enfants, il dénonce également. C’est pourquoi en tant que parent, je suis prêt  à l’accompagner en annonçant ses musique un peu partout ».

Aujourd’hui, l’artiste Abhramane Sonty ‘’Koundouwaka’’ à 4 albums et bientôt le 5 album sur marché.

Aboubacar Sylla

Share Button
Bookmarquez le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *