Crise syndicale : Tension entre le SLECG d’Aboubacar Soumah et Kadiatou Bah

Le Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée (SLECG) version Mme Kadiatou Bah à animé ce jeudi 09 août 2018 à Conakry une conférence de presse pour donner des informations générales sur les activités du SLECG et aussi faire le point sur le système éducatif guinéen.

Dans la déclaration, la secrétaire générale du SLECG, Kadiatou Bah a réitéré que le syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée reste et demeure affilié à l’USTG tout en dénonçant l’occupation  »illégale » du siège par le clan de Aboubacar Soumah.

Plus loin, elle a noté que le bureau exécutif national du SLECG est surpris d’entendre que des personne se réclamant d’un certain SLECG inconnu, se targue de se désaffilier de l’union syndicale des travailleurs de guinée (USTG). Le SLECG n’est pas une propriété du camarade Aboubacar Soumah. Cette structure a été créée en 1991 et a connue comme secrétaires généraux, les camarades Louis M’bemba Soumah pour quatre mandats. Dr. Sy Savané pour un mandat et aujourd’hui, la camarade Kadiatou Bah en début de mandat.

Parlant de l’occupation illégale du siège, la S/G Kadiatou Bah a dénoncé que les intéressés se permettent d’occuper illégalement les locaux du SLECG, construit par le premier secrétaire général en l’occurrence de camarade Louis Mbemba Soumah ,financé par la coopération canadienne, sur la base d’un projet préparé et suivi par le camarade Dr. Ousmane Wora Diallo,1er Secrétaire générale adjoint d’alors.

Aboubacar Sylla pour Africaviusion7.com

Share Button
Bookmarquez le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *