Côte d’Ivoire : deux soldats et un policier enlevés à la frontière avec le Mali

cdDes éléments des forces régulières ivoiriennes ont été enlevées dimanche à la frontière entre la Côte d’Ivoire et le Mali.

Des éléments des forces régulières ivoiriennes ont été enlevées, dimanche 1er mai 2016, à la frontière entre la Côte d’Ivoire et le Mali.

Selon les informations de Koaci, il s’agirait de deux militaires et d’un policier qui sont portés disparus depuis ce jour, dans la région du Folon Rechercher Folon dans le district d’Odienné (nord). Le ministère ivoirien de l’Intérieur n’a pour l’heure ni confirmé ou infirmé cette information, qui pourrait être une menace pour la sécurité de ce pays d’Afrique de l’Ouest.

Ce n’est pas le première fois que de similaires incidents ont lieu en Côte d’Ivoire. En effet, la localité de Olodio, une sous-préfecture située entre Grabo et Tabou a été attaquée par des individus non identifiés, mercredi 2 novembre 2015, aux environs de 5 heures du matin. Sept soldats de l’armée ivoirienne avaient perdu la vie lors de cette attaque.

Le bilan faisait état de sept morts dans le camp des Forces Républicaines de Côte d’Ivoire (FRCI). En outre, quatre assaillants auraient été tués lors de cette attaques sanglante. L’attaque de Grand-Bassam, le dimanche 13 mars dernier, avec à la clé plusieurs morts, a fini de mettre à nu le danger qui s’installe de plus en plus dans ce pays d’Afrique de l’Ouest.

 

 

Afrik.com

Share Button
Bookmarquez le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *