Coopération Guinée-Chine : la signature de cinq projets confirmée

Le ministre  d’Etat  à la présidence en charge des investissements et du partenariat public-privé, l’avait reconnu hier chez nos confrères d’Espace FM. Kassory Fofana avait admis que l’accord devant déboucher sur le décaissement des fonds permettant, entre autres, la réhabilitation de la route nationale n°1 Coyah-Dabola n’était pas encore signée. Eh bien, désormais l’accord est formellement signé. La cérémonie de signature a réuni ce matin même Ibrahima Kassory Fofana, flanqué de quelques membres du gouvernement d’une part, et de l’autre, les représentants du consortium des banques chinoises. Il en ressort que cinq projets sont confirmés au titre de la première tranche de l’accord-cadre relatif, faut-il le rappeler, à un engagement portant sur 20 milliards de dollars américains.

Et en annonçant la confirmation des cinq projets, Kassory Fofana avait un brin de fierté et un arrière-goût de revanche dans la voix :

Au sujet du programme relatif aux 20 milliards de dollars qui a fait couler beaucoup d’encre et de salive et peut être un peu de scepticisme de la part de certains, eh bien, on peut dire que ce scepticisme vient d’être balayé avec les résultats qu’on vient d’obtenir de cette première évaluation de l’état d’avancement. Sur les 20 milliards, les deux parties ont engagé 1 milliard et demi qui concernent 5 premiers projets.

Et le ministre d’Etat d’énumérer :

La route nationale n°1 Conakry-Kindia-Mamou-Dabola,

Les voiries de Conakry, y compris la construction de certains échangeurs et la reconstruction et réhabilitation de certains axes de Conakry, y compris l’assainissement de ces voiries.

L’université de Sonfonia qui fait partie des 4 universités visées par le programme présidentiel de réhabilitation et d’extension

L’extension du port de Conakry pour répondre à la fois aux besoins de croissance de l’économie guinéenne et à ceux des pays voisins notamment le Mali.

la ligne d’interconnexion Linsan-Foumi

Ibrahima Kassory Fofana apporte également des précisions pour ce qui est de la suite du processus de mise en œuvre de l’accord-cadre :

La route nationale a fait hier l’objet de pose de la première pierre, les voiries feront l’objet de pose de la première pierre la semaine prochaine. Ces deux projets vont démarrer immédiatement. Nous sommes convenus également qu’à l’occasion de la prochaine visite d’Etat du président de la République en septembre en Chine, à l’invitation du président chinois, nous allons pouvoir engager les discussions sur la deuxième génération de projets à mettre en œuvre. Nous sommes convenus enfin  des modalités de transparence à apporter au système. Modalité de transparence  en ce que  le choix des entreprises adjudicateurs  fasse l’objet  de larges consultations pour que nous gagnions en temps, en coût et en efficacité.

Les deux parties, à en croire le ministre d’Etat, seraient également convenus :

Qu’un fonds d’étude soit mise en place pour que les études de faisabilité dont nous n’aient pas encore la capacité de conduire sur nos propres moyens, ces études soient financées par des cabinets neutres et que les dossiers d’appels d’offres soient faits de manière transparente, que les entreprises adjudicatrices des différents marchés  soient  faits de manière tout aussi transparente.

Évidemment, rajoute-t-il :

Du côté des ressources, les entreprises chinoises concernées par le programme des ressources, de construction minière  sont en train de remplir toutes les conditions exigées par notre loi minière notamment le code minier, aucune exception n’est accordée aux entreprises chinoises, quant aux respects des stipulations du code minier sur les exigences législatives et juridiques globales à donner pour la délivrance des différents permis.

ledjely.com

Share Button
Bookmarquez le permalien.

Les commentaires sont clos.