Conditions de vie des ménages en Guinée : Lancement d’une enquête harmonisée à Conakry

Le Ministère du Plan et du Développement Économique à travers la Direction Générale de l’Institut National de la Statistique (INS), a procédé au lancement de l’enquête harmonisée sur les conditions de vie des ménages ou l’enquête de pauvreté en Guinée, le jeudi, 28 juin 2018, dans la salle du 28 septembre du Palais du Peuple.

L’objectif principal de la présente enquête, cinquième du genre, est de disposer des données statistiques fiables et actualisées sur le niveau d’amélioration des conditions de vie des ménages et des populations sur toute l’étendue du territoire national.

Trois (3) interventions spécifiques ont marqué la cérémonie de lancement de l’enquête harmonisée sur les conditions de vie des ménages en Guinée.

D’abord, celle de Monsieur le Directeur Général de l’Institut National de l’Institut National de la Statistique (INS), qui, après le souhait de bienvenue à l’assistance, a décliné les grandes orientations techniques de cette opération d’envergure nationale.

Ensuite, il est revenu à Monsieur le Représentant Résident de la Banque Mondiale en Guinée, d’intervenir au nom de tous les partenaires Techniques et Financiers (PTF) qui accompagnent ce processus.

Enfin, Monsieur le Secrétaire Général du Ministère du Plan et Développement Économique, a, au nom de Madame la Ministre, livré le Discours officiel de lancement de ladite enquête. Dans son Discours de circonstance, il a déclaré que le résultat de la dernière enquête sur la pauvreté réalisée en 2012, a montré qu’un guinéen sur deux était pauvre. Aujourd’hui, ces données données ne sont plus adaptées à notre politique socio – économique. C’est pourquoi, malgré les difficultés, le Gouvernement avec l’appui de ses Partenaires Techniques et Financiers, en particulier, la Banque Mondiale qui a alloué un financement à hauteur de près de deux (2) milliards de dollars, a pris la décision de réaliser cette opération.

Il a aussi indiqué, qu’après les réalisations de RGPH-3 en 2014, de l’enquête MICS-Palu en 2016, de l’EDS5 en 2018, cette enquête augmente la liste des opérations de collecte des données statistiques prévues dans le deuxième document de la Stratégie Nationale de Développement de la Statistique (SNDS).

Pour conclure, il a soutenu que ces collectes de données, comme d’autres en cours de préparation, notamment : Enquête Emploi, le Recensement National de l’Agriculture, de l’Elevage, le Recensement des Entreprises etc… n’ont pour but que d’améliorer la couverture et la qualité de la production statistique nationale, afin qu’elle puissent répondre en temps réel aux demandes de plus en plus pressantes relatives au suivi et évaluation des politiques, programmes et projets de développement socioéconomique, des engagements régionaux et internationaux, auxquels le pays a souscrit.

Il convient de noter, que la Guinée est l’un des pays qui ne dispose d’une base de données récente et fiable afin de mesurer le taux de la pauvreté dans le pays.

C’est pourquoi, pendant six (6) mois, une centaine de jeunes enquêteurs repartis en différentes équipes et munis de tablettes GPS, scionneront 345 zones de dénombrements pour collecter des données liées aux conditions de vie des populations en Guinée.

En définitive, nous précisons que de l’avis des experts, les résultats de cette enquête sont d’une importance capitale, car ils serviront d’instruments de suivi et d’évaluation du Plan National de Développement Économique et Social (PNDES) 2016 – 2020.

Le Service de Communication

Share Button
Bookmarquez le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *