Conakry : Atelier de démarrage des projets de construction des routes d’intégration régionale et d’assainissement

Les ministères en charge des Travaux Publics et de l’Administration du Territoire ont organisé un atelier ce jeudi 15 novembre 2018 à l’hôtel grand Sheraton de Conakry en présence du Représentant de la Banque Islamique de Développement (BID) et des cadres des différents départements.

Pendant deux jours, les cadres vont échanger sur les contours du démarrage de deux routes d’intégration régionale Dabola-Kouroussa et KissidougouPK63-Guéckédou-Kondébadou ainsi que le projet d’assainissement de la ville de Conakry.

Sory Camara Directeur Général de l’ANASP, a dans son intervention rappelé le processus d’identification, d’évaluation et de négociation du projet d’Assainissement de Conakry qui vise à améliorer le cadre de vie des populations dont les accords relatifs à la mise en œuvre ont été signés le 30 Aout 2018.

Il a terminé son propos en donnant l’assurance que des dispositions seront prises par l’Agence Nationale de l’Assainissement et de la Salubrité Publique (ANASP) en collaboration avec ses partenaires de terrain pour une utilisation judicieuse et efficace des fonds alloués au Projet d’Assainissement de Conakry.

Le Représentant de la Banque Islamique de Développement pour sa part s’est réjoui de la tenue de cet atelier de démarrage, qui constitue un important évènement de la vie des deux projets.

A ses yeux le projet d’assainissement de Conakry a pour objectif de contribuer à l’amélioration du cadre de vie des populations de la ville Conakry.

Au sujet du projet d’aménagement des routes nationales, il a souligné que celui-ci permettra d’impulser une dynamique de croissance forte et soutenue en facilitant les échanges avec les pays limitrophes et assurer la desserte des zones enclavées.

Le Directeur National des Investissements Routiers, Dr Bakari KABA a saisi l’occasion pour rappeler la genèse du projet et les efforts consentis par le ministère des travaux publics pour l’amélioration du réseau routier suite à la dégradation de certains axes.

Il a ensuite salué le partenariat fécond que la Banque islamique de développement entretient avec le ministère pour la réalisation de ce projet.

Avant de terminer son propos il a annoncé la projection d’un documentaire intitulé l’état de nos routes, qui met en relief l’urgence de la situation.

De son côté M. GUILAVOGUI Secrétaire Général du Ministère du Plan, après avoir expliqué la pertinence des projets, a au nom du son ministre lancé les travaux du présent atelier.

Share Button
Bookmarquez le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *