CAN 2019 : Sénégal, Tunisie et Égypte qualifiés, première pour Madagascar

Alors qu’il reste encore deux journées à disputer, quatre sélections (Sénégal, Égypte, Tunisie et Madagascar) ont déjà été qualifiées à l’issue du quatrième round. D’autres équipes – Guinée, Maroc, Nigeria, Ouganda – touchent au but. L’Algérie ou la RDC devront en revanche se battre jusqu’au bout.

Trois mondialistes au Cameroun, l’exploit de Madagascar

Pour la première fois de son histoire, Madagascar va participer à la phase finale de la Coupe d’Afrique des nations (CAN). Les insulaires, entraînés par le Français Nicolas Dupuis, ont validé leur qualification mardi 16 octobre en s’imposant 1-0 face à la Guinée équatoriale, grâce à un but de Njiva Rakotoharimalala, lors de la quatrième journée des qualifications. Un résultat venu confirmer celui de Bata trois jours plus tôt (1-0).

Les trois autres qualifiés sont en revanche des habitués. Le Sénégal, qui cohabite avec Madagascar dans le groupe A, s’est défait du piège soudanais à Khartoum dans les dernières minutes (1-0). À Niamey, la Tunisie a remporté son quatrième succès consécutif face au Niger (2-1). Firas Chaouat, le jeune attaquant du CS Sfaxien, qui fêtait sa première sélection, a inscrit un doublé en quatre petites minutes (28e et 32e).

Dans le même temps, l’Égypte, bien que privée de Mohamed Salah, s’est imposé en eSwatini (2-0). Les deux gros bras du groupe J ont confirmé leur statut. Le choc entre Pharaons et les Aigles de Carthage, le 16 novembre prochain au Caire (5e journée), aura une tonalité beaucoup plus apaisée que d’habitude.

Guinée, Ouganda, Maroc et Nigeria dans l’attente

Avec dix points en quatre matches, la Guinée est en ballottage très favorable. Elle aurait pu se qualifier mardi à Kigali, mais un but de l’attaquant rwandais Jacques Tuyisenge (78e) a reporté la probable qualification des coéquipiers de Naby Keita. Les Cranes ougandais, doubles vainqueurs du Lesotho (3-0 le 12 octobre, 2-0 le 16 à Maseru), comptent cinq points d’avance sur la Tanzanie. Ils pourraient définitivement assurer leur présence au Cameroun en cas de succès face au Cap-Vert le 16 novembre à Kampala.

Cela devrait aussi passer pour le Maroc. Bousculés aux Comores (2-2), les Lions de l’Atlas auront besoin au moins d’un point au Malawi, en mars prochain (6e journée). Tout en espérant que les Flames trébuchent à Moroni en novembre, ce qui leur dégagerait un peu la voie.

Quant au Nigeria, il s’est offert un succès important à Sfax contre la Libye (3-2), avec un doublé d’Odion Ighalo. Un succès en Afrique du Sud le mois prochain le qualifierait.

Algérie, RDC, Mali : rien n’est fait

L’Algérie aurait pu se qualifier si elle s’était imposée au Bénin. Mais les Fennecs ont perdu (0-1), et comme le Togo, bien que privé d’Emmanuel Adebayor, s’est imposé en Gambie (1-0), le groupe D est complètement relancé. Les joueurs de Djamel Belmadi joueront très gros, le 16 novembre à Lomé, ce qui sera également le cas de la RD Congo. Battue par le Zimbabwe au match aller à Kinshasa (1-2), les Léopards ont rapporté un point d’Harare (1-1), au moment où le Congo s’inclinait eu Liberia (1-2).

Dans un groupe G où les Zimbabwéens sont les mieux placés, le derby Congo-RDC s’annonce explosif. Mal en point en septembre, le Gabon s’est bien ressaisi après ses deux succès face au Sud Soudan (3-0, 1-0). Les Panthères ont profité du match nul entre le Burundi et le Mali (1-1) pour s’installer à la deuxième place du groupe C. Enfin, la Côte d’Ivoire a ramené un point de Centrafrique (0-0). Mais les Éléphants, qui se déplaceront en Guinée lors de la cinquième journée, restent sous la menace des Fauves du Bas-Oubangui.

Première pour la Mauritanie ?

La situation reste très ouverte dans de nombreux groupes. C’est le cas du groupe I, où trois équipes – Mauritanie, Burkina Faso et Angola – sont toujours en course pour la qualification. Les Mauritaniens, vainqueurs de l’Angola (1-0), peuvent croire à une première qualification pour une phase finale de Coupe d’Afrique des nations. La Namibie, le Kenya, la Guinée-Bissau et l’Afrique du Sud, bien que tenue en échec aux Seychelles (0-0), se retrouvent à deux journées dans la fin des éliminatoires dans une position plutôt favorable.

JA

Share Button
Bookmarquez le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *