Assassinat d’un prédicateur saoudien à Mandiana : le porte-parole de la Police donne des précisions

Le contrôleur général de la Police, commissaire Boubacar Kassé, porte-parole du Ministère de la Sécurité et de la Protection Civile (MSPC), a animé, vendredi, 19 janvier 2018, une conférence de presse à la maison Centrale de Conakry, donnant de larges explications sur l’assassinat du prédicateur saoudien, Cheick Abdoul Aziz Tawajiri, dans la sous-préfecture de Djalakörö par certains Donso (chasseurs traditionnels) dans la préfecture de Mandiana.

Dans ses explications, le contrôleur général de la Police, commissaire Boubacar Kassé a rappelé, que c’est dans la nuit du mardi, 16 janvier, aux environs de 21h TU, que le saoudien a reçu une balle mortelle dans le district de Kantédou-Balandou, sous-préfecture de Djalakörö.

«Le saoudien Abdoul Aziz Tawajiri a reçu une balle au dos qui lui a été fatale et il a succombé de ses blessures. De même, le conducteur de la mototaxi aussi a été atteint par balle, il est tombé, mais il a été vite récupéré et transporté à l’hôpital de la Société Aurifère de Guinée (SAG) à Siguiri, pour y recevoir des soins. En même temps, le corps du saoudien aussi a été transporté à la SAG», a expliqué commissaire Kassé.

Pour un rappel, le prédicateur saoudien était membre d’un groupe de cinq (05) prédicateurs venu prêcher la parole de l’Islam à Djalakörö, sur invitation des jeunes de la localité.

Après l’assassinat, le préfet de la localité a tenu une réunion d’urgence à Mandiana au cours de laquelle un autre incident est survenu.

Selon le porte-parole du MSPC, c’est au cours de cette réunion que le nommé Nana Bala Kanté, un des responsables du quartier de Kantédou-Balandou a reçu un coup de poignard, au lieu même de la réunion, de la part du nommé Daouda Kourouma, cultivateur de son état, résidant à Mandiana.

Après cet acte, la mort en est suivie. Nana Bala Kanté a succombé de ses blessures. Daouda Kourouma fut, séance tenante, mis en état d’arrestation et confié à la Gendarmerie préfectorale de Mandiana, a-t-il ajouté.

«Il est à préciser que pour l’instant, les accompagnateurs du saoudien se portent bien, malgré les enquêtes qui n’ont pas pu encore élucider les causes de ce crime» a rassuré le contrôleur général de la Police, commissaire Boubacar Kassé.

 

AGP

Share Button
(Visited 57 times, 1 visits today)
Pour marque-pages : Permaliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *