Cherté de la vie au Maroc : Ce ministre de Mohammed VI qui a démissionné

Le ministre marocain des Affaires générales de la gouvernance, Lahcen Daoudi, a présenté sa démission, au moment même un boycott d’envergure contre la cherté de la vie fait rage dans ce pays d’Afrique du Nord.

Au Maroc, le ministre des Affaires générales de la gouvernance, Lahcen Daoudi, a présenté, ce mercredi 6 juin 2018, sa démission. La décision faite suite a de vives critiqués essuyées par l’homme politique pour avoir pris parti contre une campagne de boycott notamment de Danone au Maroc.

Cette décision a été confirmée par la coalition gouvernementale qui dirige le pays, le Parti justice et développement, qui a à cet effet annoncé que M. Daoudi a présenté sa démission lors d’une réunion d’urgence du secrétariat général du PJD tenue mercredi au soir.

Cette réunion, présidée par le chef du gouvernement et patron du PJD, Saad Eddine El Othmani, a été sanctionnée par un communiqué qui indique que le parti a pris acte de « la demande » de M. Daoudi d’être « relevé de ses fonctions », après sa « participation inappropriée (…) à un sit-in mardi soir devant le Parlement ».

Agé de 71 ans, Lahcen Daoudi s’était publiquement affiché dans les rangs des salariés de la filiale marocaine de Danone. Alors que le groupe fait face à une campagne de boycott inédite au Maroc, ses salariés manifestaient, mardi 5 juin 2018 au soir, pour exprimer leurs craintes de perdre leur emploi.

Le chef du gouvernement doit soumettre la demande de démission au roi afin qu’elle soit validée. Reste à savoir si le souverain va valider cette démission dans un contexte assez particulier de tension. A noter que la présence de M. Daoudi à ce rassemblement a suscité une vive polémique sur les réseaux sociaux.

Afrik.com

Share Button
Bookmarquez le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *