Afrique/Niger : 22 soldats tués dans une attaque d’AQMI

frfUn camp de réfugiés a été attaqué au Niger, par des éléments d’Al-Qaida au Maghreb islamique (AQMI), faisant 22 morts dans les rangs des soldats.

Drame au Niger où un camp de réfugiés a été attaqué, ce jeudi 6 octobre 2016, par des des éléments d’Al-Qaida au Maghreb islamique (AQMI). L’assaut a fait 22 morts dans les rangs des soldats nigériens.

Le camp de réfugiés de Tazalit, à l’ouest de ce pays d’Afrique, a été la cible d’un raid conduit par une quarantaine d’assaillants. Arrivés sur au moins quatre pick-up équipés d’armes lourdes, les assaillants ont pris immédiatement d’assaut la petite garnison chargée de la surveillance des lieux. Au moins 22 soldats nigériens ont été tués, et cinq autres blessés. Seuls deux militaires, alors en patrouille, ont survécu à cet assaut meurtrier.

Les attaquants, probablement affilés à Al-Qaida au Maghreb islamique (AQMI), sont arrivés à l’heure du déjeuner. Une source proche du ministère de la Défense explique que « la garde a été surprise. Il est très probable que les terroristes avaient sous surveillance le camp depuis longtemps ». Les djihadistes, pour la plupart des Touaregs venus du Mali selon des témoins, sont restés deux heures sur place, avant de prendre la fuite en emportant des vivres, des munitions et trois voitures.

Les raisons de cette violente attaque restent inconnues. Une opération de poursuite a été lancée par les forces nigériennes appuyées par les troupes françaises de l’opération Barkhane. Les terroristes auraient rejoint la frontière malienne distante d’environ 180 kilomètres.

 

Afrik.com

Share Button
Bookmarquez le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *