Afrique : La Guinée distinguée à l’ACA-SIETTA 2018 en Côte d’Ivoire

La 12ème Conférence Annuelle de l’Alliance rdxAfricaine de Cajou et la troisième édition du Salon International des Équipements et des Technologies de Transformation de l’Anacarde ACA-SIETTA 2018 ont pris fin ce samedi 10 novembre 2018 à Treicheveille dans Abidjan la capitale ivoirienne. ACA-SIETTA est le plus grand rendez-vous des acteurs de la filière cajou du monde. Il a regroupé une vingtaine de participants venus de tous les quatre coins du monde.

Au cours de cette rencontre, une vingtaine d’équipementiers ont exposé leurs équipements. La salle Christian Latier du centre culturel de Treichville a été transformée en une véritable foire des produits dérivés du cajou. Des entreprises et acteurs guinéens évoluant dans la filière cajou, accompagnés par l’Agence Guinéenne de Promotion des Exportations (Aguipex) étaient aussi présents. « l’Aguipex à travers sa Direction Générale a déjà mis en place des mécanismes pour le développement de la filière cajou en Guinée. Pour cela, nous sommes en contact avec tous les acteurs, les producteurs, les collecteurs, les acheteurs et les exportateurs. Aujourd’hui, nous avons les volets assistances de la production qualité et on tient conseil aux exportateurs » déclare Alya Sylla représentant de l’Aguipex.

Au niveau du Stand Guinée des produits semi industriels de cajou sont exposés. Une manière de promouvoir le label guinéen, mais aussi une opportunité de rencontre professionnelle et de partage d’expériences. « Nous avons 580 hectares d’anacardiers qui sont productibles à Kankan. Chaque année, nous faisons 100 tonnes de production. Nous sommes là parce que c’est une opportunité de rencontre, de partage d’expériences et d’affaire » indique Mohamed Lamine Traoré, planteur Kankan de l’entreprise Acom.

L’ambassadeur de l’Alliance Africaine du Cajou en Guinée tire les leçons de la participation du pays à cette rencontre, qui, jusqu’à présent peine à s’organiser. « Ce salon nous a fait découvrir la nécessité absolue d’aller à l’organisation de la filière anacarde en Guinée » souligne Mohamed Saloum Traoré.

Si l’ACA – SIETTA 2018, fut une belle opportunité d’affaire pour les participants, les organisateurs eux, se félicitent du bon déroulement. En 2017, la production du cajou en Afrique de l’Ouest était à plus d’un million de tonnes par an. Soit 80% de la production mondiale. Mais la sous-région transforme à peine 6% de cette production. D’où l’intérêt de promouvoir l’industrie africaine du cajou à l’échelle mondiale. La rencontre a pris fin par la remise des prix d’où la Guinée a reçu le prix de pays participant. L’année prochaine, c’est la ville de Zanzibar en Tanzanie qui va abriter la prochaine conférence annuelle de l’ACA.

Com du ministère.

Share Button
Bookmarquez le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *