Affaires du PAC : Le syndicat estime que le limogeage des deux Directrices est un non-événement

La section syndicale du Port Autonome de Conakry a qualifié d’un non-événement, le limogeage des deux premières responsables  vendredi soir  par le Décret présidentiel, mais elle invite le gouvernement à l’annulation sans délai du contrat de cession du port conventionnel aux Turcs.

L’annonce a été faite à l’occasion d’une déclaration  faite Samedi 15 septembre 2018 à la maison commune  de la presse sise à coléah commune de Matam par les forces sociales qui ont marqué d’un cachet particulier  leur  soutien  aux travailleurs du Port Autonome de Conakry aujourd’hui en larmes.

Le conférencier  Ibrahima Aminata Diallo a fustigé la superposition des crises sociopolitiques en guinée : la hausse du prix du carburant, la gestion opaque du Port Autonome de Conakry, installation des élus locaux, le détournement des maigres ressources du pays. Il a réitéré le soutien  des forces sociales de guinée  à la section syndicale du port autonome de Conakry vers l’annulation pure et simple dudit contrat.  « Le départ des deux (2) Directrices Générales  du PAC est comme  une goutte d’eau dans l’Océan » a lancé un des conférenciers.

En répondant aux questions des journalistes le secrétaire général du syndicat du port autonome de Conakry Cheick Touré s’est dit prêt pour la modernisation du port qui se fait dans la transparence et il est disposé à œuvrer avec la nouvelle Directrice  générale du PAC à condition que le contrat de concession du port conventionnel passe aux cribles  de tous les guinéens pour éviter  son marchandage aux étrangers à vil prix.

Soumah BP Ville de Conakry

Share Button
Bookmarquez le permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *